La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

avis par médicament

121
avis

Rivotril

clonazépam

Votre avis

Satisfaction générale

Satisfaction générale

Efficacité

Efficacité

Quantité effets secondaires

Quantité effets secondaires

Âge + Sexe

Âge + Sexe

Effets secondaires

Effets secondaires
Page 1 sur 7

28/11/2016
Homme, 70
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Zona

Satisfaction sur
3
5
5
4
suite a un zona ophtalmique du 16 aout 2016 je prend 4 voir 6 gouttes de rivotril le soir vers 20h avec 2 comprimés d ixprim pour calmer mes douleurs de la tete en attendanr d'aller voir un neurologue pour me prescrire un neurostimulateur transcutané pas d'effets secondaires pour l'instant
21/11/2016
Homme, 42
Satisfaction générale 1

Rivotril (clonazépam)
Fibromyalgie

Satisfaction sur
3
2
1
5
On m'a prescrit du Rivotril pour soulager la tension musculaire trop importante dans le cadre d'une fibromyalgie. 10 gouttes, soit 1mg le soir. Il y a effectivement une action sur la tension musculaire. Par contre, on s'y habitue très vite et on a envie d'augmenter la dose...mais surtout n'en faites rien. Les effets secondaires sont redoutables. Fatigue, faculté de co...lire la suitencentration réduite, irritabilité,... et bien pire en cas de surdosage! J'ai eu récemment un problème d'ordre privé qui a accentué fortement la tension musculaire. J'ai de suite pensé au Rivotril pour m'aider. La dose habituelle n'a eu aucun effet. J'ai donc tenté de l'augmenter. Très mauvaise idée. Pendant les 2 jours de l'essai, je suis devenu très irritable, complètement agité et instable. Incapable de conduire, j'ai fait un accident de voiture (bénin mais je n'ose penser à ce qui aurait pu arriver). J'ai eu des crises de colère et de rage comme je n'avais jamais eues. Impossible à maîtriser, j'ai fait du tort à quelqu'un de très proche et cela a fait basculer ma vie. Le pire, c'est que je ne me souviens pas de ces 2 jours. J'ai reconstitué une partie des faits sur base de ce que j'ai pu avoir comme informations de la part de mes proches. Je sais, c'est idiot de ma part d'avoir surdosé mais quand la douleur est telle, on pense surtout à se soulager mais pas assez aux conséquences possibles. Bref, Rivotril, c'est du passé pour moi!!
21/11/2016
Homme, 33
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Acouphène

Satisfaction sur
4
2
2
5
j'étais très bien stabilisé (ancien sniffeur d'héroine sous subutex et je prenais 50 de surmontil pour dormir) jusqu'au jour ou se sont mis à siffler une puis l'autre oreille et ou j'ai du réapprendre à vivre (les acouphèniques comprendront). Heureusement sur Montpellier on a deux pontes des acouphènes et après qu'aucun problèmes orl n'ai été détecté j'ai trouvé un neurolo...lire la suitegue qui a accepté de me prescrire du rivotril bien que ne voulais SURTOUT pas retomber dans les benzos.... Mais pas le choix donc je vis mieux mais avec des trous de mémoire de ouf et une stabilité émotionelle merdique donc si qqun à mieux je prend....
12/10/2016
Femme, 75
Satisfaction générale 1

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
2
5
5
5
Ce médicament a eu très peu d'effets sur ma pathologie si ce n'est, au début, de faciliter l'endormissement. Je n'ai jamais voulu augmenter les doses par crainte de devenir "gâteuse".
30/09/2016
Homme, 67
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Dépression

Satisfaction sur
4
5
5
4
Bonjour, Victime d'une très grave dépression nerveuse en 2000, dans le cadre de mon travail, j'ai été soigné par un psychiatre qui, après quelques tâtonnements, m'a prescrit du rivotril. En quelques mois, cela me fut très bénéfique. Peu à peu j'ai retrouvé une vie quasi normale alors que pendant deux ans j'avais été réduit à l'état de légume. Et puis, en 2012, cat...lire la suiteastrophe ! La prescription du rivotril a été restreinte aux affections neurologiques. Mon spécialiste, qui n'est pas autorisé à en délivrer, a tenté des traitements de substitution (lexomil, xanax..). Rien n'y a fait. J'ai sombré dans une terrible nouvelle dépression. Pendant six mois, j'ai été réduit à l'état de mort-vivant. peu à peu, douloureusement, je me suis un peu requinqué. Mais je suis toujours dans un état assez lourdement dépressif. J'ai tenté, chez deux neurologues, d'obtenir du rivotril, puisque je fais le pari que c'est sa suppression qui a entraîné ma rechute. Tous deux ont refusé ! J'en suis donc réduit à vivoter, même si mon psychiatre a ouvert de nouvelles voies d'investigation (bipolarité traitée avec du lamictal...). Aujourd'hui, je "vivote", plutôt mal, avec lamictal, paroxétine, miansérine, lexomil. Je suis assez abattu vous pensez bien, mais aussi en colère. Je n'arrive pas à comprendre qu'on ait pu me priver d'une molécule qui, pendant dix ans, m'avait fait un bien fou. Peut-être devrais-je de nouveau tenter ma chance pour obtenir du rivotril chez un nouveau neurologue, mais je dois avouer que je suis tellement découragé que je n'ai guère la force deme bagarrer. Quelqu'un a-t-i connu ce genre d'aventure ? Merci
13/08/2016
Femme, 52
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Multiple sclérose en plaques

Satisfaction sur
4
1
2
5
Bonjour J'ai une SEP depuis 2001 traitée depuis 2007. Je prends du rivotril depuis le début pour des douleurs de type électrique (comme lorsque vous vous tapez le coude) constantes. Je sais que la dose est importante et qu'il est passé dans la classe des stupéfiants mais dès que je baisse cette dose les douleurs intolérables reviennent et ma jambe se lève seule. Je su...lire la suiteis accro ? Oui. Mais il est hors de question que je l'arrête. Je prends aussi du neurontin (gabapangine) pour des douleurs neurologiques profondes
08/07/2016
Femme, 69
Satisfaction générale 1

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
5
3
3
5
Rivotril m'avait été prescrit pour calmer des "impatiences" : syndrome de Willis-Ekbom. C'était à peu près 3 ans après le début des symptômes, légers au début, mais ayant progressé au point d'entraîner de grandes difficultés d'endormissement, s'en suivant une grande fatigue. Au début, des traitements successifs pour la circulation veineuse dans les jambes ont été totalem...lire la suiteent inefficaces. Après Rivotril (qui me faisait "trop bien" dormir !) , m'ont été prescrits : 1 Ropinirole, devenu inefficace au bout de plusieurs années ; 2 Pramipexole Zentiva, efficace à l'heure actuelle. Relaxation durant le sommeil de plus en plus importante, si bien que je ne me réveillais pas à temps lorsque j'avais besoin d'uriner. Je me réveillais en train d'uriner, et mouillée, obligée de changer mes draps en pleine nuit . C'est le seul effet secondaire ressenti, mais absolument insupportable. La première fois je n'ai pas compris ce qui se passait, la deuxième interrogation, mais la troisième, j'en ai compris la cause et cessé immédiatement le médicament. Ainsi tout est rentré dans l'ordre. N.B. Je ne me souviens pas exactement du dosage de Rivotril (0,5 mg ?). J'en prenais 15 gouttes le soir au coucher.
05/06/2016
Femme, 61
Satisfaction générale 3

Rivotril (clonazépam)
Acouphène

Satisfaction sur
3
3
4
4
Lorsque vous avez des acouphènes, les médecins vous disent qu'il faut vivre avec. C'est ce que je fais depuis 2004 !! Pas de traitement pour le moment et les causes sont nombreuses pour cette maladie qui parrait bénigne mais qui est fort génante.Sifflements 24H/24H dans les oreilles !! et lorsque je suis contrariée, tout mon crane a l'impression de siffler aussi . Prescri...lire la suiteption 10 gouttes Rivotril le soir mais j'essaie toujours de réduire la dose !! Désormais, il faut passer par un neurologue pour renouveller l'ordonnance( et ensuite votre médecin traitant peut vous le prescrire) Pour ma part, je n'ai aucun effet secondaire. Et comme compagnon de jeu : j'ai les ACOUPHENES en permanence
Page 1 sur 7

Médicaments avec le plus grand nombre d'avis

Mirena (1304) - Contraception - autre
Tramadol (694) - Douleurs - morphine
Champix (539) - Toxicomanie
Paroxetine (496) - Dépression - antidépresseurs IRS
Effexor (486) - Dépression - antidépresseurs autre
Simvastatine (470) - Cholestérol
Lyrica (430) - Epilepsie
Amoxicilline (363) - Antibiotiques - pénicillines à large spectre
Crestor (316) - Cholestérol
Citalopram (302) - Dépression - antidépresseurs IRS
Tamoxifene (293) - Cancer - hormones et antihormones
Sertraline (293) - Dépression - antidépresseurs IRS
Tahor (275) - Cholestérol
Cymbalta (270) - Dépression - antidépresseurs autre
Metformine (265) - Diabètes - médicaments oraux
Victoza (237) - Diabètes - médicaments oraux
Deroxat (226) - Dépression - antidépresseurs IRS
Lexapro (219) - Dépression - antidépresseurs IRS
Seroplex (206) - Dépression - antidépresseurs IRS
Concerta (201) - ADHD - psychostimulants
Valdoxan (194) - Dépression - antidépresseurs autre
Propranolol (186) - Migraine
Abilify (182) - Psychose / schizophrénie - antipsychotique
Aerius (179) - Allergies
Keppra (178) - Epilepsie
Nuvaring (166) - Contraception - autre
Ixprim (163) - Douleurs - morphine
Ritaline (160) - ADHD - psychostimulants
Cerazette (156) - Contraception - autre
Epitomax (154) - Epilepsie