ISO 27001

La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

Expériences avec des médicaments

Quelle est votre expérience avec les médicaments?
Avez-vous déjà eu des effets secondaires ou au contraire une bonne expérience avec les médicaments?

Bon à savoir

Nous ne communiquons aucune information personnelle (prescription médicale) à des tiers. Cliquez ici pour plus d'informations.


21/09/2017
Femme, 74
Satisfaction générale 1

Levothyrox (lévothyroxine)
Hypothyroïdie

Satisfaction sur
4
2
2
4
Je suis diabétique type2, hypertension stabilisée, Je n'arrête pas de me gratter avec éruption' de boutons rouges douloureux depuis que j'ai commencé la nouvelle formule L'ancienne formule que je prenait pendant plus de dix ans, ne me donnait pas d'allergie Semblable.
20/09/2017
Femme, 61
Satisfaction générale 1

Neo-mercazole (carbimazole)
Glande thyroïde hyperactive

Satisfaction sur
3
2
3
5
Basedow decele en 2006. Maladie coeliaque diagnostiquée en 2014 Arret du gluten = tout rentre dans l'ordre. Rechute en juin .Reprise de neo mercazole...une horreur J'envisage de suivrz le régime Seignalet = no gluten no produits laitiers. He oui ...maladie auto immune...
20/09/2017
Femme, 48
Satisfaction générale 2

Lexomil (bromazépam)
Angoisse / trouble panique

Satisfaction sur
4
2
3
5
Depuis 2012 je prends du Lexomil car après la mort de mon père et mon divorce pratiquement à la même période je n’arrivais plus à dormir et je ressentais de l’angoisse avec même des crises de paniques , ma consommation n’était pas régulière au debut 1 barrette entière le soir puis je suis descendu à 1/2 et il y a plusieurs mois 1/4 le soir et jusqu’a maintenant je le suppo...lire la suitertais bien mais il y a quelques semaines je cause d’une contrariété j’ai augmenté les doses 1/2 barrette donc 1/4 le matin et 1/2 le soir et là l’horreur , vertiges , maux de tête , fatigue , l’impression d’etre Ivre toute la journée avec une légère.ameelioration en fin d’apres Midi , ralentissement cérébral, tête dans du coton comme si je n’étais plus dans la réalité !! Je viens de réaliser que j’ai tous les effets secondaires de cette cochonnerie et pourtant cet état je l’ai déjà connu mais je pensais que c’etait À cause du stress , de la déprime ainsi que de mes problèmes de thyroïde ( hyperthyroïdie il y a 3ans ) et aussi de la ménopause ! En fait c’est à cause du Lexomil ! Je compte donc me sevrer je redescends à 1/4 de cp le soir puis dans 14 jours je diminuerai très progressivement , je me donne 6 mois ! Je suis vraiment motivée et je pense que c’est vraiment la meilleure chose à faire .je travaille en pharmacie et je n’ai donc jamais consulté pour la prise du Lexomil
20/09/2017
Femme, 48
Satisfaction générale 4

Spironolactone (spironolactone)
Oedème

Satisfaction sur
4
5
5
5
Période de périménopause: rétention d'eau qui s'est généralisée à presque tout le corps avec en particulier des poches sous les genoux, au niveau des chevilles, le visage bouffi... Au début du traitement, envie fréquente d'uriner puis ça se régule tout seul. Effet très apprécié: il a fait disparaître en quelques jours (3 jours) les boutons d'acné (à 48 ans !) et ma tension...lire la suite est revenue à la normale. Personnellement j'ai très bien supporté ce médicament que je n’hésiterai pas à reprendre si nécessaire aux prochaines vagues de chaleur. Le reste de l'année je passe à l'orthosiphon.
20/09/2017
Femme, 62
Satisfaction générale 1

Levothyrox (lévothyroxine)
Ablation de la thyroïde

Satisfaction sur
1
2
3
4
Depuis juin, vertiges, fatigue, tachycardie
20/09/2017
Femme, 40
Satisfaction générale 1

Amoxicilline (amoxicilline)
Pharyngite

Satisfaction sur
1
1
3
3
amoxicilline a etait prescrit pour une pharyngite ,deja a -6 jours de traitement 1G 3 fois /jour pas d'amelioration j'alterne entre douleurs musculaires et des chaud froid bref le pire c'est le saignement vaginal associé à des douleurs dans le bas ventre cela minquiéte j'ai appelé le pharmacien incompetent de ma ville qui ne s'est pas cassé la téte bref jarrete ce traitem...lire la suiteent d 'autant que pour ma pharyngite ca n a eut aucun ou peu d effet on ne m'y reprendra pas je me paie un saignement vaginal plus jamais d amoxicilline
20/09/2017
Femme, 17
Satisfaction générale 4

Sertraline (sertraline)
Angoisse / trouble panique

Satisfaction sur
5
4
4
5
Je suis depuis peu sous l'utilisation de ma nouvelle médication, de la sertraline que je prends sous le nom commercialisé de Zoloft. Contrairement au Seroquel qui est plutôt un anti-psychotique, le Zoloft est dans la famille des anti-dépresseur, mais il est aussi prescrit pour les personnes qui souffrent de trouble panique, ce qui rejoint plutôt bien mon état. Les effets s...lire la suiteont plus subtiles, moins soudains qu'avec Seroquel. Les attaques de panique sont moindres, donc l'efficacité pour moi est extrêmement considérable. Les seuls petits problèmes sont les nausées qui m'accompagnent par moment, souvent au réveil ce que je n'avais pas avant, mais elles partent après quelques temps. Je suis par moment en proie à l'agitation, comportement que je n'avais pas avant mais qui était plutôt présent au début, peut être qu'avec le temps ça disparaîtra mais souvent je m'emballe pour un rien (positivement toujours, mais tout de même), je suis devenu très énergique et je suis en bonne humeur pratiquement en permanence, ce que les gens peuvent par moment trouver agaçant et très contrastant avec mon comportement d'avant. Je vais laisser quelques mois passés encore car je suis très heureuse des effets de ce médicament sur mon anxiété et mon humeur, il ne me reste plus qu'à dépenser ce trop plein d'énergie soudain !
20/09/2017
Femme, 17
Satisfaction générale 3

Quétiapine (quétiapine)
Angoisse / trouble panique

Satisfaction sur
4
1
3
5
Je suis malheureusement la victime de trouble anxieux depuis quelques années déjà, et à la veille de mes 18 ans je peux dire que c'est très lourd de s'auto-exclure du monde extérieur par anxiété, ce problème existant depuis mes 14 ans. Des crises d'anxiété étaient occasionnelle lors des premières années, mais depuis mes 16 ans, elles sont devenues beaucoup plus fréquentes,...lire la suite plus violentes et difficile à contrôler. Mélangé à de nombreux autres traits de personnalité tels que l'irritabilité, l'impulsivité, les fameuses phases de « up » et de « down » qui se succédaient dans la même journées à multiples reprises, j'avais l'impression de devenir folle, et je savais que mon comportement dérangeait mon entourage. Avec moi, c'était tout ou rien, blanc ou noir. Pas de juste milieu. Et je pouvais m'énerver pour de simple petites choses, ou alors être super heureuse pour un truc que les autres jugeaient normal, voir banal. J'avais l'impression d'être une montagne russe émotionnelle. J'avais des bons moments, de bons côtés ; toujours appliquée et passionnée dans ce que j'entreprenais, je communiquais bien mes émotions, et mon impulsivité n'avait pas que du mauvais ! Malheureusement, il y avait aussi quelques parties moins agréables, telles l'auto-mutilation et les tentatives de suicide.. C'est à ce moment que mes parents m'ont fortement conseillé d'aller consulter un psychiatre d'urgence, ce que j'ai fais. Ce dernier, suite à la description de mes symptômes m'a glissé que j'étais probablement atteinte du trouble de la personnalité limite, dit « TPL » ou « borderline », mais étant jeune il ne pouvait pas poser un diagnostic sûr. Une chose était certaine, j'étais tout de même une personne très anxieuse qui avait besoin d'aide pour ma santé. Il m'a donc prescrit la quétiapine sous la forme commercialisée de Seroquel. Un médicament que je devais prendre à tous les jours avant le coucher, une dose de 50mg pour commencer. Au début, les effets étaient supportables. Je me disais que je devais laisser le temps à mon organisme de s'habituer à ce médicament, et puis c'était le premier que je prenais pour traiter un problème de la sorte. Mais avec le temps, c'était de pire en pire.. Somnolence en permanence, même avec des nuits de 9-10 heures de sommeil par jour, je dormais sur les bureaux lors de mes cours ce qui insultait les professeurs en plus de me faire perdre des notions. Et c'était involontaire ! Je tombais endormie d'un coup, comme lorsqu'on était la télévision par exemple. Je ne sentais pas venir le sommeil et je ne pouvais pas le combattre, c'est comme si on essayait de me « shut down » (excusez moi de l’anglicisme). Les maux de tête sont survenus, les nausées aussi. J'ai également été prise de vomissement soudain, ce qui était un peu gênant, en pleine classe.. Mon humeur avait drastiquement changé, plus d'excès de colère ou de joie, seulement de la neutralité, de la désinvolte. Un peu comme du « je m'en foutisme ». Par contre, il est vrai que mon anxiété avait diminué, mes crises d'anxiété n'étaient plus totalement disparues, mais elles étaient très rare et moins intenses, plus facile à gérer. Aucune idée suicidaire lors du traitement. Par contre, une grosse perte d'appétit, une augmentation accrue du sommeil, une prise de poids en dépit du fait que je mangeais à peine, une attitude massacrante, des maux de tête à n'en plus finir, le sentiment d'être un zombie, les hauts de coeur pratiquement omniprésents en permanence ; j'en passe ! Ce n'était pas la grosse joie, mais heureusement mes problèmes ont été réglés. Je viens nouvellement de changer de médication suite à un rendez-vous avec le psychiatre en juillet dernier, le Seroquel m'est toujours prescrit mais j'essaie de l'éviter. On m'a rassuré que de pareils effets secondaires étaient possibles et que rien n'était anormal (heureusement !), mais les effets engendrés me dérangeaient. Je croise les doigts pour ma nouvelle médication !

Donnez votre avis sur votre utilisation médicamenteuse

Profitez de la musique, applications, livres, etc.

Partagez vos expériences sur l’utilisation de médicament et participer ainsi au tirage pour gagner un bon cadeau
Google Playstore ou Appstore
d’une valeur de 15 euro!


Donnez votre avis!
Bon cadeau Appstore
Bon cadeau Google Playstore