La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

avis par médicament

142
avis

Depakine

valproate de sodium / acide valproïque

Votre avis

Satisfaction générale

Satisfaction générale

Efficacité

Efficacité

Quantité effets secondaires

Quantité effets secondaires

Âge + Sexe

Âge + Sexe

Effets secondaires

Effets secondaires
Page 1 sur 7

02/11/2016
Femme, 55
Satisfaction générale 3

Depakine (valproate de sodium / acide valproïque)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
3
3
5
4
J'ai été diagnostiquée épileptique à l'âge de 12 ans. Cela a commencé par des absences (ma maman disait "que j'étais dans la lune"), l'incompréhension totale de mes parents ! sujet tabou ! suite à une grosse crise d'épilepsie j'ai été hospitalisée. J'ai suivi par la suite une scolarité en pension, on m'a prescrit du valium, du gardenal... Il fallait que j'aille voir la ...lire la suite"pionne" dans le bâtiment des garçons pour aller chercher mon médicament, c'était très frustrant. Petit à petit on m'a changé de médicaments et j'ai eu de la Dépakine chrono (2 comprimés/jour), on a rajouté 1/2 Rivotril 2 fois/jour. J'aurais pu rater mon examen des sténo-dactylo correspondancière, je faisais malgré tout quelques absences, mais j'ai réussi (bonne élève) avec mention anglais. Suite à cela, je ne pouvais pas conduire car mes absences n'étaient pas contrôlées, les épileptiques sont "différents". Certaines personnes peuvent s'allonger ou bien prévenir de leur crise, moi non, je fais partie de ceux qui ne peuvent conduire, disons que certains conduisent car ils ne peuvent faire autrement, mais j'ai décidé qu'au lieu de risquer un accident, c'était impensable pour la sécurité des autres et la mienne ! Je n'ai pas pu exercer dans une ville mon métier qui me tenait à cœur malgré mes diplômes en poche ! j'ai commencé à être employé en foyer logements de personnes âgées... dans mon village natal, à mi-temps. J'ai fait des essais avec le Zarontin, le Di-hidan, etc.. un vrai "cobaye" ! mon neurologue d'aujourd'hui ne sait plus qu'essayer, il sait que j'ai déjà fait trop d'essais ! Je n'ai jamais conduit, ça ne m'a pas manqué mais pour trouver un emploi là ça m'a bloqué des portes ! lorsque je me suis mariée, j'ai travaillé en usine, c'était un peu "périlleux" mais j'ai travaillé 6 mois. J'ai demandé à mes médecins si je pouvais suivre une grossesse. On ne m'avais jamais rien dit et pourtant j'étais hospitalisée durant mon adolescence ! Mon généraliste m'a donné "le feu vert" (1985) et mon neurologue aussi ! Il n'y avait rien sur la notice de la Dépakine "en cas de grossesse, voir votre médecin" ! J'ai demandé avant d'entreprendre ma grossesse ! Les échographies de ma première grossesse n'ont rien révélé. J'ai eu une crise d'épilepsie à mon 8ème mois de grossesse et ensuite, on ne m'a rien dit. Je n'avais pas de vitamines. On m'a juste dit "on diminuera peut-être le Rivotril ! Pourquoi ? ça n'a jamais été fait, elle aurait été "sevré" plus vite ! Ma fille n'a pas mangé de suite, elle dormait souvent, en maternité elle a commencé à manger au troisième jour. Personne ne m'a rien dit. Nous étions aux anges, mon Mari et Moi. Elle a eu léger retard psychomoteur et quelques séances d'orthophonie (un an je crois). A 9 mois, elle ne se tenait pas assise, ensuite chez nous ! Nous avons décidé d'avoir un autre enfant, et là idem, pas de contre-indications des médecins, sur la notice rien d'explicite. Echographies normales. C'était en 1988 ! A la maternité mon fils dormait souvent, on m'a dit qu'il avait un souffle au coeur, on m'a demandé si je me droguais, fumais, buvais... sans faire de lien avec le médicament. Mon fils avait une malformation cardiaque (CIV) et un rétrécissement de la valve pulmonaire (RP). Une hernie inguinale, fistule artérielle, double scoliose vertébrale. Coquille plâtrée (il dormait dedans), opéré du cœur à 9 mois sur Grenoble (CHU), il a un souffle résiduel, a eu un corset Milwaukee après la coquille plâtrée, puis celui de chéneau, syndrome néphrotique (albumine dans les urines) traité par cortisone en vain puis par ENDOXAN. Pendant ce temps, la scolarité de ma fille était "normale" mais elle travaillait souvent les week-ends ! elle a eu ses diplômes jusqu'à son BAC PRO. Mon fils a un suivi mais ne peut plus se faire opérer du cœur, il a 20 % de capacité résiduelle, on ne sait pas ce qui peut arriver... Pourquoi Sanofi a mis sur le marché un médicament sans avoir explicitement mis en avant les risques alors qu'il le savait !? pourquoi alors que des pays européens ont mis en place un protocole la France n'a pas été assez réactive ? A ce jour, je ne suis pas assez stabilisé, je pense peut-être qu'au long court les effets de la Dépakine sont moins concluants. Avec du recul, je n'aurais pas d'enfant, je vois que la santé de mon fils se dégrade et je sais que si ma fille peut avoir un enfant, il peut avoir des malformations ! la troisième génération peut être touché. Dernièrement elle m'a dit qu'elle "cherchait" ses mots et qu'on lui a diagnostiqué un souffle au cœur à la médecine du travail... J'ai pu avoir le dossier de mon fils de néo-nat, quelle ne fut pas ma surprise et mon incompréhension de voir "dysmorphie faciale comme sa sœur" !!! On ne m'a jamais rien dit de cela ! c'est grave !
29/09/2016
Femme, 29
Satisfaction générale 2

Depakine (valproate de sodium / acide valproïque)
Épilepsie

Satisfaction sur
1
1
1
3
Suite à des crises d'épilepsie, le neurologue m'a prescrit de la depakine 300mg le matin et 300mg le soir. N'ayant pas d'effet, il augmente les doses a 500mg. Petit a petit, j'ai eu des problèmes de concentration et de mémoire. J'ai informé le docteur de ces effets mais il a insisté que ce n'est pas dû aux médicaments. Comme cela fait plus de dix ans que je prends ce médic...lire la suiteament, mes problèmes de concentration et de mémoire sont très graves. J'ai eu de grands problèmes durant mes études universitaires. Alors, je voulais voir avec vous, si ces conséquences sont irréversibles?
12/09/2016
Femme, 22
Satisfaction générale 1

Depakine (valproate de sodium / acide valproïque)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
3
2
3
2
j'ai pris de la Dépakine quand j'étais bébé jusqu'à mes 6-7 ans pour traiter mon épilepsie qui a disparue plus tard à mes 7 ans, celle-ci étant du à la maladie génétique que je porte: la Neurofibromatose de type 1. Je me souviens que ce médicament me faisait vomir. J'étais aussi très active, je tenais mal en place, j'avais beaucoup de mal à me concentrer, puis à l'arr...lire la suiteêt de ce médicament, cela c'est arrangé même si je reste quand même très speed. J'ai eu aussi du retard dans la marche et beaucoup de problème psychomoteurs et de langage, d'ailleurs j'ai toujours des problèmes d'orientation, de coordination, d'équilibre et pour articuler .
25/08/2016
Femme, 53
Satisfaction générale 1

Depakine (valproate de sodium / acide valproïque)
Épilepsie

Satisfaction sur
2
2
1
4
Après plusieurs années de traitement pour une épilepsie, je me suis rendue compte que je n'arrivais plus à assimiler mes cours comme je l'aurais souhaité. Difficile d'étudier dans ces conditions. J'ai arrêté ce médicament. Puis reprenant une formation, de secrétaire médicale, j'ai signalé au médecin chez qui je travaillais que j'étais épileptique et que je n'étais plus cou...lire la suiteverte par une médication. Il m'a demandé de reprendre. Je lui ai expliqué ce qui risquait d'arriver. Il a pris le risque.... Après seulement trois semaines, il m'a demandé d'arrêter. Les effets secondaires étaient déjà présents. J'ai mis du temps avant de pouvoir "récupérer" que partiellement ce que j'avais perdu... Aujourd'hui encore, après plus de 30 ans d'arrêt, j'en ai encore des séquelles.
24/08/2016
Femme, 47
Satisfaction générale 4

Depakine (valproate de sodium / acide valproïque)
Épilepsie

Satisfaction sur
4
5
5
4
J'ai pris de la Dépakine de l'âge de 7 ans à 12 ans tous les soirs pour traiter une épilepsie bénigne qui a disparu à la puberté. Je ne me souviens pas d'effets secondaires mais quand je lis toutes les conséquences chez les enfants des femmes qui en ont pris durant leur grossesse, je m'interroge...J'aimerais avoir des témoignages d'autres personnes dans le même cas que mo...lire la suitei.
12/08/2016
Femme, 65
Satisfaction générale 3

Depakine (valproate de sodium / acide valproïque)
Épilepsie

Satisfaction sur
4
2
3
4
J'ai pris ce médicament à 32 ans pendant une grossesse pour éviter les crises d'épilepsie qui ont débutées à 30 ans. Il m'a été prescrit en 1983 vers 5 mois de grossesse en me précisant qu'il aurait eu des effets sur l'embryon pendant le 1er trimestre, notamment des risques de spina bifida. Je suis surprise des constats récents d'effets de ce médicament sur les bébés car c...lire la suiteela me semblait connu de tous les médecins. J'ai souvent cherché à arrêter ce médicament. En 2010, j'ai décidé d'arrêter, malgré le médecin qui m'annonçait des problèmes. J'ai cherché à comprendre l'origine de ces crises et j'en ai identifié plusieurs, dont un dysfonctionnement nerveux. Avec le recul , il me semble que certains manques nutritionnels favorisent les crises, notamment de vitamine D. Il faut ajouter les déséquilibres au niveau de l'axe vertébral et du bassin. J'ai parfois des flashs lumineux que je stoppe avec un médicament Homéopathique, Ignatia, valable pour moi. Le plus important quand on est confronté à un problème, c'est de se prendre en charge et de ne pas attendre une solution toute faite comme un médicament, qui peut être utile mais ne guérit pas la personne. Je ne prends plus de médicament et je suis attentive à ce que je vis.
10/08/2016
Homme, 52
Satisfaction générale 4

Depakine (valproate de sodium / acide valproïque)
Épilepsie

Satisfaction sur
4
2
3
4
faisait de l effet mais apres plusieurs annees le sang s y etait trop accoutumé et apres 20 ans les crises sont revenues il m a fallu passer au keppra
10/08/2016
Homme, 51
Satisfaction générale 5

Depakine (valproate de sodium / acide valproïque)
Épilepsie

Satisfaction sur
3
5
5
5
j'étais jeune ado (12ans environ). Et j'avais une forme bénigne d'épilepsie diagnostiqué par un psychiatre. C'était handicapant pour ma scolarité et ma vie sociale, car les symptômes étaient visibles et humiliantes. Dès les premières prises j'ai ressenti les effets bénéfiques du médicament, j'en ai aussi ressenti les limites. Je n'envisageais pas d'être dépendant toute ...lire la suitema vie d'un médicament moyennement efficace. J'ai aussitôt essayé d'analyser ce que cela faisait dans mon corps. J'ai donc entrepris pendant plusieurs années de comprendre physiologiquement les effets de ce médicament, et de les reproduire par la concentration, tout en en cessant temporairement la prise de ce médicament. Après plusieurs année, j'avais finalement réussi et guéri définitivement. A mon avis par la plasticité du cerveau et en me persuadant que c'était une maladie psychosomatique. Mais la route fut longue et le découragement pointait son nez à chaque expérience. J'ai raté ma scolarité, mais retrouver une vie. C'est la première fois que j'en témoigne. Et je suis persuadé que toute chose que l'on ingère (y compris les médicaments) n'est efficace dans le métabolisme que si on est physiquement conscient de ses effets.
Page 1 sur 7

Médicaments avec le plus grand nombre d'avis

Mirena (1304) - Contraception - autre
Tramadol (694) - Douleurs - morphine
Champix (539) - Toxicomanie
Paroxetine (496) - Dépression - antidépresseurs IRS
Effexor (486) - Dépression - antidépresseurs autre
Simvastatine (470) - Cholestérol
Lyrica (430) - Epilepsie
Amoxicilline (363) - Antibiotiques - pénicillines à large spectre
Crestor (316) - Cholestérol
Citalopram (302) - Dépression - antidépresseurs IRS
Tamoxifene (293) - Cancer - hormones et antihormones
Sertraline (293) - Dépression - antidépresseurs IRS
Tahor (275) - Cholestérol
Cymbalta (270) - Dépression - antidépresseurs autre
Metformine (265) - Diabètes - médicaments oraux
Victoza (237) - Diabètes - médicaments oraux
Deroxat (226) - Dépression - antidépresseurs IRS
Lexapro (219) - Dépression - antidépresseurs IRS
Seroplex (206) - Dépression - antidépresseurs IRS
Concerta (201) - ADHD - psychostimulants
Valdoxan (194) - Dépression - antidépresseurs autre
Propranolol (186) - Migraine
Abilify (182) - Psychose / schizophrénie - antipsychotique
Aerius (179) - Allergies
Keppra (178) - Epilepsie
Nuvaring (166) - Contraception - autre
Ixprim (163) - Douleurs - morphine
Ritaline (160) - ADHD - psychostimulants
Cerazette (156) - Contraception - autre
Epitomax (154) - Epilepsie