Sécurité des médicaments et vous

Sécurité des médicaments et vous

médicaments

Avis par médicament

2
avis

Ixprim

paracétamol / tramadol

donnez votre avis

SATISFACTION GÉNÉRALE

Satisfaction générale

EFFICACITÉ

Efficacité
pas d'effettrès efficace

QUANTITÉ EFFETS SECONDAIRES

Quantité effets secondaires
pas d'effetsénormement d'effets

FILTRER LES AVIS PAR MALADIE

Arthrose (29 avis)
Mal aux dents (9 avis)
Migraine (8 avis)
Douleur nerveuse (7 avis)
Problèmes de dos (7 avis)
Rhumatisme (5 avis)
Hernie (4 avis)
Douleur musculaire (4 avis)
Mal de tête (3 avis)
Douleur articulaire (3 avis)
Contraception (1 avis)
Insomnie (1 avis)
Cancer du sein (1 avis)
Crampes jambes (1 avis)
Attaque (1 avis)
Infection voies urinaires (1 avis)
Zona (1 avis)
1
1

Ixprim

12/11/2015 | Homme | 45
paracétamol / tramadol (37,5/325mg)
Douleur, général
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Suite à des soins dentaires douloureux, le dentiste m'avait prescrit un antalgique, mais n'étant pas vendu dans la pharmacie, le pharmacien m'a donné à la place IXPRIM. J'ai suivi scrupuleusement la posologie. Mais une nuit, après un repas un peu arrosé, trop certainement, (3 ou 4 verres de vin), dans un contexte de stress professionnel et de grande fatigue (accumulations ...lire la suitede nuits agitées et coupées par les troubles de sommeil d'un bébé), suite à une contrariété mineure avec ma compagne, j'ai "pété les plombs". J'ai senti monter en moi une colère contre elle, délirante, violente, où j'ai eu le plus grand mal à me maitriser : renversé une table, hurlement, et troubles de la perception de la réalité. Nous habitions à l'époque au 8éme étage d'un immeuble... (Heureusement que je n'ai pas de tendance dépressive). Le lendemain, je ne parvenais pas à comprendre comme une petite contrariété qui d'ordinaire se serait close avec une bouderie limitée ait pu me conduire à une telle violence dangereuse pour mes proches et moi-même? A un tel trouble du comportement? Et puis après avoir lu la notice sur les effets indésirables du médicaments, j'ai compris, que je faisais parti du petit pourcentage le plus vulnérable à ce médicament. J'ai essayé de me rappeler avec précisions ce qui s'était passé cette nuit là. Et j'ai très bien resitué le moment où la contrariété s'est transformée en quelques secondes en délire paranoïaque et en colère violente. Heureusement, pas au point de perdre tout sens de la réalité et de ne plus pouvoir me contrôler. Mais la violence qui m'avait submergé aurait pu me conduire à un acte fatal contre moi-même! Encore une fois, heureusement que je n'ai pas de tendance suicidaire ou violente. Mais j'ai été profondément marqué par cet épisode. J'en discuté avec un médecin, le dentiste et le pharmacien qui m'avait donné ce médicament. Cet imbécile m'a dit que je n'aurais pas dû boire d'alcool (évidemment il a raison le con!) et certainement le mélange alcool + fatigue + stress + IXPRIM a été un détonateur imprévisible chez moi qui prend rarement des médicaments ou qui ne boit pas régulièrement d'alcool? Mais j'ai discuté avec d'autres personnes qui ont pris ce médicament et qui m'ont fait part de leurs troubles de comportement à la suite (irascibilité, nervosité). Je pense 1) qu'il très très important que les médecins ou pharmaciens ou autres professions médicales qui prescrivent des médicaments doivent bien rappeler de lire la partie sur les effets indésirables ; 2) quand bien même j'aurais lu la notice, je n'aurais pas pensé faire partie de ce petit groupe particulièrement sensible à ce mélange de molécule... Ah si dernière chose, IXPRIM est en revanche un antalgique particulièrement efficace, mais à quel prix!
1

Ixprim

03/06/2015 | Homme | 75
paracétamol / tramadol (37,5/325mg)
Douleur, général
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Antécédemment à la prescription, j'avais vécu près de 24 années avec une personne au double discours , d'un comportement paranoïaque caractérisé par un état manipulateur pervers en l'absence de tiers, constamment vindicative, paradoxale, en proie permanente à convoiter à la fois une "chose" et son contraire, présentant pour le moins ce qui aurait pu ressembler à une névros...lire la suitee hystérique carabinée associée au syndrome border line, avec des bouffées délirantes récidivant jusqu'à trois fois par jour, alternées avec des moments d'accalmie de très courte durée. J'étais constamment épuisé physiquement, atteint d'un mal de dos chronique "inexplicable". Pendant six ans, j'ai consulté régulièrement un psychiatre se prétendant psychothérapeute. C'est à la suite de travaux de recherches personnels, constitutifs d'un essai que j'ai communiqué à un ami dirigeant un laboratoire de recherches en sciences comportementales et médecine expérimentale, qui m'a parrainé pour entrer dans son institut, que j'ai appris de source sûre (bien que n'étant pas médecin, je m'en doutais quelque peu) que le psy que je fréquentais pour un soutien moral, relevait plutôt d'un marchand de rendez-vous en "corrupsychiatrie" , que d'un professionnel compétent. Grace à cet ami scientifique qui connaissait les troubles de ma conjointe et s'est limité à me dire "psychose toujours par ce que psychose toujours", j'ai mis fin à la relation de couple et aux consultations "psy" où le patient est conditionné à son insu au moyen de transférer les deniers du trou de la sécu sur le compte bancaire du diplômé de Médecine (ou de Fleury-Mérogys "?"...) et entraîné par ce genre de psy-carotte à croire qu'à force de crédit d'intention fait au conjoint en réalité psychotique, ce dernier deviendrait sain d'esprit et de comportement. L'épuisement physique et les douleurs intramusculaires ne s'estompant pas, j'ai été mis sous Ixprim à raison de trois à quatre comprimés par jour et malgré plusieurs tentatives de diminution de ce poison, je suis bien malgré-moi incapable de récupérer un minimum de forces physiques et dès que je fais l'impasse de deux, voire d'un seul comprimé, je me retrouve dans un état de mal-être provenant d'une sensation chronique d'être complètement "ramollo" qui s'inscrit à contrario total du courage et de la volonté naturels qui étaient bien à moi auparavant, avec des douleurs bizarres continues comme si j'étais battu de l'intérieur de tous les muscles des jambes et du dos et une réaction cutanée récente de plus ou moins violentes démangeaisons de type allergique qui m'inquiète de plus en plus. Scanners, etc... rien de dangereux. EEG aussi. ECG de même. Systole 7, extrasystole 13, constantes sur des années. Toutes les analyses possibles ont été effectuées: rien, ni du côté d'une anormalité "classique" du sang, ni des marqueurs. Le syndrome de fibromyalgie a été écarté. Je suis devenu un véritable toxicomane auquel seul le Dynamisan apporte partiellement de quoi ne pas passer mes journées à somnoler. Mes projets restent "bloqués" dans ma tête par manque de forces physiques élémentaires: un état comparable à une rupture de dynamique, qui a fini par m'entraîner dans un début de dépression réactionnelle. J'ai essayé le Séroplex: beaucoup trop hard, déclenchant des bourdonnements d'oreille et une augmentation insupportable du rythme cardiaque, d'autres antidépresseurs provoquant des troubles analogues plus ou moins forts. Seule l'efficacité du Stablon 12,5 m'apporte de quoi supposer qu'à trois comprimés par jour associés à un demi-Lexomyl, pour pouvoir dormir normalement, plus autant de dynamisan ou similaire pouvant être utilisé couplé au Stablon pendant toute la durée d'un éventuel sevrage (s'il est concrètement possible et efficace ainsi ou autrement), il pourrait être mis un terme définitif à toute prise de Ixprim et autre camisole chimique. Comme beaucoup de personnes, je suis atteint d'arthrose. Je n'ai jamais pratiqué de sports violents; seulement la natation (ancien brasseur amateur sur le 500m), la barre fixe (modérément) et l'athlétisme non-compétitif ( 11,2 au 100 m à encore 50 ans sans entraînement particulier). Je veux bien mettre mon âge en cause, mais pour un taux plutôt minime. Je ne cherche à incriminer personne, même pas l'ixprimant poison dont la maintenance commerciale relève des experts médicaux et du registre du politique. Juste à retrouver comment vivre sans cette vacherie, car même à la retraire, mon métier me passionne plus que jamais et j'ai Envie de pouvoir le reprendre à temps plein.
1

Médicaments avec le plus grand nombre d'avis

Levothyrox (1629) - Glande thyroïde - hypothyroïdie (à action lente)
Mirena (1552) - Contraception - autre
Tramadol (903) - Douleurs - morphine
Paroxetine (671) - Dépression - antidépresseurs IRS
Effexor (636) - Dépression - antidépresseurs autre
Champix (582) - Toxicomanie
Lyrica (548) - Epilepsie
Simvastatine (501) - Cholestérol
Amoxicilline (471) - Antibiotiques - pénicillines à large spectre
Sertraline (454) - Dépression - antidépresseurs IRS
Seroplex (390) - Dépression - antidépresseurs IRS
Cymbalta (387) - Dépression - antidépresseurs autre
Tamoxifene (360) - Cancer - hormones et antihormones
Crestor (353) - Cholestérol
Citalopram (349) - Dépression - antidépresseurs IRS
Metformine (335) - Diabètes - médicaments oraux
Deroxat (330) - Dépression - antidépresseurs IRS
Tahor (296) - Cholestérol
Propranolol (263) - Tension artérielle - beta bloquant
Victoza (260) - Diabètes - médicaments oraux
Abilify (256) - Psychose / schizophrénie - antipsychotique
Concerta (242) - ADHD - psychostimulants
Keppra (236) - Epilepsie
Roaccutane (231) - Acné
Cerazette (226) - Contraception - autre
Bisoprolol (222) - Tension artérielle - beta bloquant
Lexapro (221) - Dépression - antidépresseurs IRS
Doxycycline (219) - Antibiotiques - tetracyclines
Aerius (219) - Allergies
Valdoxan (212) - Dépression - antidépresseurs autre

disclaimer  Les évaluations de cette page sont écrites par les utilisateurs eux-mêmes ; ces avis sont d’abord lus, et éventuellement adaptés afin de répondre à nos standards en ce qui concerne l’évaluation d’un médicament, avant d’être approuvés. Pour partager des évaluations, il n’est pas nécessaire de posséder des connaissances médicales. De cette façon, les évaluations reflètent seulement une image fidèle des expériences propres aux utilisateurs et pas celle du propriétaire de ce site web. N’oubliez-pas que les expériences peuvent varier selon les individus et que pour tout avis médical, il faut toujours prendre contact avec votre médecin ou votre pharmacien.