Sécurité des médicaments et vous

Sécurité des médicaments et vous

médicaments

Avis par médicament

79
avis

Androcur

cyprotérone

donnez votre avis

SATISFACTION GÉNÉRALE

Satisfaction générale

EFFICACITÉ

Efficacité
pas d'effettrès efficace

QUANTITÉ EFFETS SECONDAIRES

Quantité effets secondaires
pas d'effetsénormement d'effets

FILTRER LES AVIS PAR MALADIE

5

Androcur

06/05/2016 | Femme | 53
cyprotérone (10mg)
Chute des cheveux
Efficacité 5
Quantité effets secondaires 5
Gravité effets secondaires 5
Facilité d'emploi 5
J'ai utilisé Androcur associé à Estreva pendant 11 ans pour une chute de cheveux non maitrisée et récurrente. Le résultat a été vraiment top pendant toutes ces années là. Plus de chutes de cheveux, les poils qui poussaient en nombre sont devenus discrets voire inexistants. Je n'ai pas constaté d'effets secondaires, pas de prise de poids, pas de problème de circulation, peu...lire la suitet-être un moral plus fragile et encore rien de catastrophique. Seul bémol, l'arrêt du traitement à la ménopause avec le retour des soucis, chute de cheveux, jugulée avec un TSH, mais apparition de nodules mastosiques dans les seins, alors retour à la case départ. Je tente de me soigner avec des compléments alimentaires et des lotions anti-chute. Sans oublier le retour de la pilosité et apparition d'acné que je n'ai jamais eu de ma vie. Mis à part l'arrêt qui est délicat, la prise d'Androcur a été positive durant toutes ces années. Peu de médecins mettent en garde sur la dangerosité du traitement. Je regrette surtout qu'aucun bilan hormonal ne m'ait été prescrit avant la prise du traitement, car en définitive je ne connais pas la cause réelle de ma chute de cheveux, dérèglement hormonale ou léger déséquilibre ou encore carences, ce traitement était-il vraiment approprié ?
2

Androcur

05/05/2016 | Femme | 22
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité 3
Quantité effets secondaires 2
Gravité effets secondaires 3
Facilité d'emploi 5
Si vous êtes tenté de prendre ce médicament pour quelque raison que ce soit ou si vous connaissez quelqu'un de votre entourage qui souhaite le prendre, posez-vous la question de savoir si ça en vaut vraiment la peine et dites-vous que cela risque d’entraîner des conséquences sur votre état psychologique. J'ai pris ce médicament pendant 4 ans. 4 ans où je me réjouissais des...lire la suite effets quasi "formidables" d'Androcur associé au Provames: ma peau était moins grasse, mes cheveux étaient moins ternes et plus lumineux et surtout, mes poils repoussaient beaucoup moins vite et ils étaient plus clairs et plus fins. Je n'ai pas eu mes règles pendant les 4 ans où je prenais le traitement, parfois, j'avais cependant des petites pertes pendant quelques heures, quelques mois dans l'année, mais cela n'avait rien à voir avec mes règles habituelles: à savoir: des règles très abondantes accompagnées de douleurs dans le bas-ventre. Ce médicament m'a été prescrit par ma gynécologue lorsque j'étais au lycée: je lui ai évoqué mes problèmes de poils que je trouvais gênant vis-à-vis de moi mais aussi des autres qui ne se gênaient pas pour se moquer de ma pilosité au niveau de mon visage (sourcils, duvet au-dessus des lèvres). Elle m'a donc prescrit une prise de sang afin de savoir plus précisément le taux d'hormones que j'avais et ainsi, décider où non de me precrire Androcur associé à Provames. Il s'est avéré que j'avais un taux d'hormones mâles un peu au-dessus de la normale pour une femme et elle m'a donc prescrit ce médicament (j'avais alors 15 ans). Elle m'a indiqué de le prendre à la même heure: 1 cachet d'Androcur + 1 cachet de Provames. Au bout de quelques mois cependant, j'ai remarqué que j'avais des douleurs au ventre inexpliquées: cela me prenait la journée, au moment des repas où non et toujours au même endroit: dans le bas-ventre. Je lui ai donc fais part de ces douleurs et elle a accepté de me réduire la dose à la moitié d'un cachet d'Androcur associé à 1 comprimé de Provames. Bien entendu, les effets n'ont pas changés sur mon corps: j'avais toujours un aspect modifié de mes poils qui paraissaient plus fins et étaient moins conséquent (surtout au niveau du visage), je n'avais plus mes règles (hormis les quelques rares pertes de temps en temps) et ma peau et mes cheveux avaient gagnés en "éclat". Cependant, et malgré les effets posifits que ces médicaments ont eu sur mon corps au niveau physique, je me sentais pas bien. J'étais adolescente, j'avais des difficultés à me faire des amis,...je vivais une adolescence comme tout le monde: avec des hauts et des bas. Mais, et c'est là que ça m'inquiétait, j'avais des pensées suicidaires régulièrement. Je voulais mettre fin à mes jours et pas seulement lorsque j'avais passé une mauvaise journée ou parce que j'avais accumulé des choses qui ont eu un impact sur moi: non, il n'y avait rien de plus que moi, me levant chaque matin avec cette pensée que ce soir serait le dernier. J'ai perdu l'envie de vivre, je vivais comme dans une bulle où rien ni personne ne pouvait m'en sortir: j'arrivais à maintenir des bonnes notes et une attitude normale en cours, mais, quand je me retrouvais seule chez moi, je me mettais à pleurer pendant des heures. Je me sentais étouffée et j'avais peur de toutes ces pensées négatives qui s'insinuaient en moi. Je me demandais ce qui n'allait pas chez moi...je savais que je traversais la période de l'adolescence qui n'est facile pour personne mais mes émotions me paraissaient décuplées: je pouvais ressentir un moment de joie lorsque je retrouvais des amies où autre mais aussitôt, ce moment de répit était étouffé par la seule et unique pensée qui rythmait mon mal-être quotidien. Il me fallait m'en sortir mais je n'avais pas envie: je me répétais que ce n'était que passager et j'étais certaine que ce que je ressentais était normal. J'ai malgré tout tenté d'en parler à ma gynécologue après 3 ans de calvaire, mais, elle persistait à me dire que tout ce que je ressentais n'avait aucun lien avec ce qu'elle m'a prescrit et que je devais m'estimer heureuse qu'un tel médicament miracle existe et puisse résoudre mes problèmes de pilosité. J'ai donc continué le traitement tandis que je m'enfonçais plus encore dans la dépression. Cependant, en 2012, j'ai arrêté pendant les vacances d'été: je me suis laissé juillet-août pour voir ce que cela faisait si mon corps ne recevait plus mes comprimés quotidien..belle erreur. J'ai eu des règles hémorragiques pendant 3 semaines sans arrêt si bien que j'ai été voir ma gynécologue de tout urgence afin qu'elle me prescrive un médicament puissant qui a mis fin à mes règles au bout de quelques jours. Totalement dégoûtée par cette tentative qui s'est avérée être un échec, j'ai repris mon traitement (Androcur + Provames) au mois d'août et ce jusqu'en août 2013: année où j'ai vécu la perte d'un être cher et que je désirais vraiment arrêter ce traitement qui ne ferait que m'enfoncer davantage. Bilan de ces 4 années? J'aurais aimé connaitre ces effets secondaires avant de prendre mon traitement: j'aurais surtout aimé savoir que la prise de ces médicaments induisait des perturbations du comportement et une telle emprise sur nos émotions...Aujourd'hui, je vais mieux. Bien évidemment, mes poils ont repris leur aspect initial: ils sont très foncés et épais mais je ne m'en préoccupe plus car je suis plus à l'aise avec mon corps désormais. Ma peau et mes cheveux ont perdu cet éclat qui les rendaient très beaux mais cela m'importe peu. Concernant mes règles, j'en ai eu de très abondantes le reste de l'année 2013 et j'en ai pas du tout eu en 2014. A partir de 2015, j'ai eu un cycle de menstruation irrégulier avec tantôt des règles abondantes pendant plusieurs jours, tantôt des règles qui passées presque inaperçues sur 2 jours. Cette année également, j'ai ce même cycle irrégulier.
3

Androcur

27/04/2016 | Femme | 29
cyprotérone (25)
Acné
Efficacité 4
Quantité effets secondaires 3
Gravité effets secondaires 2
Facilité d'emploi 3
Bonjour, J'aimerais à mon tour vous parler de mon expérience avec Androcur. J'espère que cela pourra vous aider si vous vous reconnaissez dans la description de mes symptômes. Agée de 29 ans et ayant des problèmes d'acné depuis toujours, c'est à dire mon adolescence, j'ai enchaîné les traitements (Roaccutane, Jasmine, Qlaira, etc.) dans l'espoir de pouvoir guérir, to...lire la suiteut du moins traiter, cette disgrâce corporelle. Comme ma dernière pilule en date ne me convenait pas (douleur récurrente dans une jambe), et sur les conseils d'une amie, j'ai décidé de retenter le traitement Androcur pour son double effet sur la peau et contraceptif. En effet, je l'avais déjà pris quelques années plus tôt et, si le résultat dermatologique était super, j'avais souffert de maux de tête et d'insomnies. Il faut dire que je prenais à l'époque 1 comprimé/jour + 2 pression d'Oestrogel. Je suis donc allée voir ma gynéco. qui m'a prescrit la moitié du traitement (soit 1/2 comprimé par jour + 1 pression de gel). Le traitement a globalement bien marché sur ma peau. De nature mixte (sèche et grasse), le sébum s'est régulé, les boutons ont disparu (certains revenaient de temps en temps mais ce n'était rien comparé à l'avant), mes cheveux se graissaient moins vite, ma pilosité était plus discrète. Bref, tout allait mieux. Jusqu'à il y a 2 mois. En couple depuis 1 an, j'ai constaté lors des dernières semaines de mon traitement que j'avais de moins en moins de désir pour mon copain. Et pourtant je l'aime et ne pense qu'à lui. Mon corps ne réagissait plus beaucoup à ses caresses, ne s'émouvait plus, malgré tous les efforts que mon copain déployait pour que ce soit aussi agréable pour moi. J'ai pensé que cela serait passager et qu'après tout le corps est parfois capricieux pour peu que l'esprit soit préoccupé. Or, à partir de ce moment-là, mon corps s'est mis petit à petit à ne plus avoir d'envie du tout ni à répondre aux sollicitations de mon copain. J'avais le sentiment que mon corps était en berne, qu'il était sec. Le mot asexué revenait alors en tête : j'avais l'impression que ni le corps de mon copain, ni le corps masculin (et encore moins féminin) ne m'intéressait, bref, que le sexe ne m'intéressait plus, que j'étais devenue une blasée des étreintes à à peine 29 ans alors que je suis pourtant comblée en amour... En parallèle, j'ai développé des maux de tête qui se manifestaient dès le matin et duraient toute la matinée. J'étais de mauvaise humeur, gênée par ce nuage noir que j'avais dans la tête et qui m'obscurcissait la pensée. Je me suis remise en question sur moi-même en me demandant si je n'avais pas un problème, si j'aimais finalement réellement mon copain, si j'étais vraiment une vraie femme, si je ne cachais pas une homosexualité refoulée même si le corps des femmes ne m'attire pas du tout... Je voyais mon copain préoccupé par ce corps inerte malgré ses efforts et un peu déboussolé mais il ne m'a jamais fait de réflexion désobligeante. J'ai pensé à consulter un sexologue. Mais une matinée, après une énième soirée où mon corps m'avait fait défaut, à nouveau prise de maux de têtes, j'ai pensé à la fois où je prenais Androcur quelques années auparavant. Et j'ai repensé à ces maux de têtes persistants qui m'avaient beaucoup gênée. Après avoir arrêté Androcur, ils avaient disparu. Je me suis alors renseigné sur ce médicament sur Internet et ai découvert que plein de femmes avaient le même problème que moi. Il y a deux semaines, j'ai donc pris en RDV avec ma gynéco., complètement amortie, qui n'avait pas l'air d'être au courant de tous les effets secondaires d'Androcur. Après avoir évoqué tous mes symptômes et suggéré d'arrêter le traitement, elle est allée dans mon sens sans avoir trop l'air convaincue. Pourtant, j'ai bien fait d'arrêter... Au boût d'une semaine, ma libido est revenue, enfin... Mon corps se remet à vivre, à désirer, à ressentir, à apprécier et à vibrer... Mon copain n'en revient pas et apprécie doublement car mon corps semble être sorti d'une longue torpeur, d'un long sommeil et a beaucoup d'appêtit. Si je redoutais il y a un mois nos ébats et évitais le contact ou essayait de préparer mon corps (sans succès), en cachette pour ne pas vexer mon copain, maintenant je n'ai plus de crainte. La conclusion est que je pense qu'Androcur a eu réellement un gros impact sur ma libido et que l'impact sur ma vie personnelle aurait pu être franchement néfaste à la longue si je n'avais pas arrêté ce traitement. Au fait, contre toute attente, ma peau est quasiment restée comme telle. Si la peau est un peu plus grasse, je n'ai pas de poussée de boutons... Pourvu que ça dure!
2

Androcur

14/04/2016 | Femme | 42
cyprotérone (10mg)
Acné
Efficacité 3
Quantité effets secondaires 2
Gravité effets secondaires 3
Facilité d'emploi 2
J'ai toujours eu de l'acné, plus jeune j'ai fait le traitement "roacutane". Mon dermatologue m'a fait des peeling et on a essayé plusieurs médicaments qui n'étaient pas satisfaisants. Du coup, comme j'avais un stérilet et à priori on ne peut pas cumuler le médicament avec le stérilet, je l'ai retiré et je suis repassée à la pilule. Erreur,!!!ca fait 1 an que je suis sous c...lire la suitee traitement, j'ai pris 7kg et je fais du sport régulièrement 2fois par semaine. Combien j'aurais pris de kg sans sport ! J'ai pris au niveau des fessés et j'ai un ventre d'une grossesse de 4 mois !!!Je n'ai plus de libido et en plus les plaquettes de cette pilule sont par 10, et boîte de 3 plaquettes,pas pratique lorsque l'on est sensé prendre 21 jours! Pour couronner le tout j'ai des poussées de boutons kystes qui font super mal. Je pense que je vais arrêter et remettre un stérilet, ce n'est plus possible.
1

Androcur

24/01/2016 | Femme | 25
cyprotérone (10mg)
Acné
Efficacité 1
Quantité effets secondaires 3
Gravité effets secondaires 1
Facilité d'emploi 1
Androcur a pété 5 ans de ma vie... Nous sommes en 2006. En plus de la pilule, je prenais de l'Androcur, que le gyneco m'avait donné car je me plaignais d'avoir un peu d'acné. Puis, un jour je me suis mis à avoir de terribles douleurs au ventre, et uniquement la nuit. Je devais avoir 19/20 ans la 1ère fois. Et cette 1ère fois, cru que je faisais un déni de grossesse ...lire la suiteet que j'allais accoucher... dans les chiottes du lycée (j'étais interne)... J'étais terrorisée... Et au bout de 20 min environ c'est passé comme c'est venu... Le lendemain, ça a recommencé, puis quasi toutes les nuits. Au bout de plusieurs semaines, j'en étais arrivée à un point, que j'avais peur de m'endormir, le soir, je luttais pour ne pas trouver le sommeil.... Parfois, ces douleurs disparaissaient 2/3 cycles et revenaient. Au début, m'entendant hurler de douleur, mon conjoint se levait. Il était impuissant fasse à mon désespoir. Puis, il a laissé tombé... J'en ai parlé à 1 médecin, puis 2, 3... A chaque fois, on me regardait comme une folle. (Que la nuit?!). J'ai passé 1 échographie, puis 2... Je n'avais absolument rien!! Seul l'ostéopathie m'a soulagé quelques mois. J'évoque la pilule et l'Androcur avec les médecins, mais, non, ce n'est pas ça : j'étais trop anxieuse... On m'a donc prescrit des anxiolytiques, j'étais comme un zombi la journée.... Je fais confiance. Évidement, j'avais une vie sexuelle de merde... Au bout de 5 ans, mon conjoint me quitte. Bien qu'il n'ai pas évoqué notre sexualité comme motif de séparation, je savais très bien que ça avait une grande part de responsabilité. J'étais dévastée, je l'aimais tellement... Seule, je me pose donc la question d'arrêter la pilule. Je commence déjà par arrêter l'Androcur. Pendant plusieurs mois, plus de douleurs... Je ne fais toujours pas de lien. Puis, au bout de quelques mois, j'ai a nouveau eu 2/3 boutons et repris l'Androcur. Les douleurs sont revenues au bout de 2 jours de traitement. J'ai tapé "Androcur mal ventre" sur Google et je suis tombée sur des dizaines de témoignages de femmes dans mon cas. J'ai pleuré de joie! J'ai imprimé tous les témoignages pour les donner à ma gyneco. Je me dis que si ça peut aider d'autres femmes... Mais elle ne les a même pas regardé (et je ne suis plus jamais retourné la voir!). Ca pété 5 ans de ma vie. Toute ma vie, l'homme que j'aimais plus que tout m'a quitté.
5

Androcur

06/12/2015 | Homme | 40
cyprotérone (100mg)
Pas dans la liste
Efficacité 5
Quantité effets secondaires 1
Gravité effets secondaires 3
Facilité d'emploi 5
seins develloppes avec areoles . retrecissement genital definitif.
5

Androcur

23/10/2015 | Homme | 49
cyprotérone (100)
Contraception
Efficacité 5
Quantité effets secondaires 1
Gravité effets secondaires 3
Facilité d'emploi 5
castration chimique.
2

Androcur

06/07/2015 | Femme | 34
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité 3
Quantité effets secondaires 5
Gravité effets secondaires 4
Facilité d'emploi 3
Prescrit en pilule avec provames 2mg, je suis venue avec un historique de prise de poids systématique lors de prise de pilule et de perte quasi systématique de libido. en 8 mois de traitement j'ai pris 8kg. Je ne mange pas plus qu'avant, je fais du sport, j'ai une hygiène de vie qu'on peut qualifier de relativement saine. et je suis passé de mon petit 34-36 à u...lire la suiten 40-42... Alors oui, j'ai un peu plus de poitrine -je rempli mon bonnet A !!!- Je n'ai plus de bouton -yeah- je ne perd plus mes cheveux -reyeah- Je ne suis plus frileuse du tout (en même temps avec 8kg en plus... tu m'étonnes) mes humeurs sont un peu plu stables, et je n'ai pas perdue toute ma libido (mais elle a quand même baissé par rapport à avant, je le sens bien...) Mais je prend 1kg par mois... sans me stabiliser... J'ai des saignements de nez, et une sécheresse cutanée plus importante : donc le traitement est efficace pour ce qu'il traite... mais les effets secondaires sont assez perturbants je trouve...
2

Androcur

29/05/2015 | Femme | 18
cyprotérone (10mg)
Acné
Efficacité 4
Quantité effets secondaires 3
Gravité effets secondaires 4
Facilité d'emploi 4
Bonjour tout le monde, j'ai actuellement 18 ans et comme vous j'ai pris le même médicament suite a mon acné, je l'est pris peu de temps car cela crée un dérèglement de mes règles, mais maintenant quelque jours après mes règles, ça fait une semaine que j'ai des pertes marron est ce a cause du médicament?
4

Androcur

02/04/2015 | Femme | 17
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité 4
Quantité effets secondaires 2
Gravité effets secondaires 1
Facilité d'emploi 5
J'ai 17 ans et demi, je prends Androcur associé à Provames depuis novembre 2014 à cause d'un déréglement hormonal qui me cause acné et hirsutisme. En 4 mois de traitements j'ai vu une nette amélioration de mon acné et mes poils repoussent beaucoup plus lentement. En revanche, j'ai de graves effets secondaires : problème respiratoires, je ne peux pas monter un escalier san...lire la suites être très essouflée, très grande fatigue, problème de digestion et troubles de l'humeur, je me sens très souvent triste. Je continue cependant à prendre ce traitement hormonal car je ne supporte plus mon acné.
5

Androcur

28/03/2015 | Femme | 54
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité 5
Quantité effets secondaires 4
Gravité effets secondaires 4
Facilité d'emploi 5
J'ai 54ans. J'ai utilisè Androcur deputies l'Agence de 25 and avec des periods d'interruptiom. Mes pbs : acnè et pilositè et Perth de cheveux. En de moment je l'utilise, aloes que je suis sans douce menopausèe. Les effets : traite mes pbs car des que j'arrete les problemes reviennent. Plus de règles et sans doute forte baisse de la libido n.ayant quasiment pas de vie sex...lire la suiteuelle. Les bouffées de chaleur ont disparu. Pas de pb de poids et pas d.impact sur mon moral. Mon avis est donc très positif.
3

Androcur

19/03/2015 | Femme | 29
cyprotérone (50mg)
Yeux secs
Efficacité 3
Quantité effets secondaires 2
Gravité effets secondaires 3
Facilité d'emploi 5
J'ai pris androcure pendant 10 ans pour des problèmes de pilosité. Je n'ai pas vu d'effets de réduction de ma pilosité. Cependant ma gynécologue m'a toujours dit que si les poils ne disparaissent pas, l'Andorre permettait que je n'en ai pas plus. Depuis plusieurs années, je soupçonne l'Andorre d'être la cause de ma quasi-absence de libido. Depuis un an et demi, j'ai vu app...lire la suitearaitre des signes de syndrome sec: sécheresse oculaire très importante et sécheresse vaginale. A la lecture de beaucoup de messages concernant la dangerosité de l'Androcure, j'ai décidé d'arrêter le traitement. Cela fait 6 mois que j'ai arrêté et la sécheresse oculaire est toujours présente, la libido semble revenir mais les poils aussi. J'ai des poils au menton qui sont apparus rapidement.
1

Androcur

18/02/2015 | Femme | 23
cyprotérone
Pas dans la liste
Efficacité 3
Quantité effets secondaires 2
Gravité effets secondaires 2
Facilité d'emploi 3
je vous fait par de ma petite histoire. Actuellement j'ai 23ans j'ai pris androcur depuis l'age de 16ans pour cause d'hormone, je l'ai arrêté il y a 2 ans. Maintenant je suis stérile temporairement un effet secondaire voila maintenant 1 ans que nous essayons d'avoir un enfant et je n'ai eu qu'un seul cycle.
1

Androcur

02/12/2014 | Femme | 22
cyprotérone
Acné
Efficacité 4
Quantité effets secondaires 2
Gravité effets secondaires 3
Facilité d'emploi 5
j ai pris Androcur pendant 1 ans et demi à 20 ans sous prescription de mon gynécologue car je produisais trop d'hormone mal, j'avais de fortes acnés et des règles très douloureuse mal de dos, crampe, diarrhée . Sa était très efficace je n'avais plus de règle donc plus de problème, plus d'acné, j'ai perdu 5 kilos, moins de saute d'humeur, un miracle ! Par contre au b...lire la suiteout de quelques mois je n'avais plus de libido aucun ressenti ... on peut vivre avec mais j'ai eu aussi des douleur au mollet et un début de phlébite ...J'ai donc arrêté . Dommage aujourd'hui j'ai de nouveau tout les mêmes problèmes avec plus d'acné, plus de poids...mais une bonne libido et pas de phlébite ! Pour l'acné j'essaye la solution je prend soin de moi avec salle de sport et meilleur alimentation, je commence donc je ne peux pas vous dire les résultat .... ( sa demande plus d'effort que d'avalé un comprimé )
2

Androcur

31/10/2014 | Femme | 17
cyprotérone
Ovaires polykystiques (SOPK)
Efficacité 3
Quantité effets secondaires 2
Gravité effets secondaires 2
Facilité d'emploi 4
Prescrit il y a presque 3 ans par endocrino et gynéco. Au début, assez efficace pour pilosité faciale et acné. Mais depuis bientôt 1 ans, effets secondaires affreux! Hyper-frilosité (je ne suis pas frileuse de nature, mais je sens que là c'est affreux!), humeur très variable, asthénie, grande irritabilité (associé à mon caractère quelque peu.. colérique, c'est un cocktai...lire la suitel molotov) voire signes dépressifs depuis peu. C'est affreux. Envie de dormir tout le temps et aucune motivation ces vacances scolaires. Malgré la charge de travail que j'ai à fournir, je ne m'en sentais pas capable, je n'avais pas la force, ni le moral pour...
5

Androcur

01/04/2014 | Homme | 47
cyprotérone (50mg)
Autres problèmes de prostate
Efficacité 5
Quantité effets secondaires 3
Gravité effets secondaires 3
Facilité d'emploi 5
je suis tres content d androcure caar cela apaise mes pulsions sexuelles.mais je suis sur que la castration chirugicale serait plus adapte.

Médicaments avec le plus grand nombre d'avis

Levothyrox (1609) - Glande thyroïde - hypothyroïdie (à action lente)
Mirena (1536) - Contraception - autre
Tramadol (892) - Douleurs - morphine
Paroxetine (622) - Dépression - antidépresseurs IRS
Effexor (593) - Dépression - antidépresseurs autre
Champix (578) - Toxicomanie
Lyrica (525) - Epilepsie
Simvastatine (494) - Cholestérol
Amoxicilline (448) - Antibiotiques - pénicillines à large spectre
Sertraline (391) - Dépression - antidépresseurs IRS
Cymbalta (362) - Dépression - antidépresseurs autre
Seroplex (349) - Dépression - antidépresseurs IRS
Crestor (346) - Cholestérol
Tamoxifene (346) - Cancer - hormones et antihormones
Citalopram (334) - Dépression - antidépresseurs IRS
Metformine (323) - Diabètes - médicaments oraux
Deroxat (307) - Dépression - antidépresseurs IRS
Tahor (294) - Cholestérol
Victoza (259) - Diabètes - médicaments oraux
Propranolol (255) - Tension artérielle - beta bloquant
Abilify (238) - Psychose / schizophrénie - antipsychotique
Concerta (236) - ADHD - psychostimulants
Keppra (227) - Epilepsie
Roaccutane (222) - Acné
Lexapro (221) - Dépression - antidépresseurs IRS
Aerius (215) - Allergies
Valdoxan (211) - Dépression - antidépresseurs autre
Cerazette (209) - Contraception - autre
Doxycycline (202) - Antibiotiques - tetracyclines
Methotrexate (201) - Système immunitaire - immunosuppression

disclaimer  Les évaluations de cette page sont écrites par les utilisateurs eux-mêmes ; ces avis sont d’abord lus, et éventuellement adaptés afin de répondre à nos standards en ce qui concerne l’évaluation d’un médicament, avant d’être approuvés. Pour partager des évaluations, il n’est pas nécessaire de posséder des connaissances médicales. De cette façon, les évaluations reflètent seulement une image fidèle des expériences propres aux utilisateurs et pas celle du propriétaire de ce site web. N’oubliez-pas que les expériences peuvent varier selon les individus et que pour tout avis médical, il faut toujours prendre contact avec votre médecin ou votre pharmacien.