Sécurité des médicaments et vous

Sécurité des médicaments et vous

catégorie

Toxicomanie


 

Comparez les expériences avec les médicaments dans la catégorie


Les derniers avis ajoutés dans la catégorie: Toxicomanie

5

Champix

09/01/2023 | Homme | 64
varenicline
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Au bout de 3 semaines j'ai divisé la prise journalières par 2 en raison des effets indésirables et divisé encore par 2 , 3 semaines plus tard, à réapparition des mêmes effets. J'ai pris le traitement en tout 4 mois 1/2. Je fumais depuis plus de 30 ans 1 paquet par jour au moins. Je n'ai jamais repris( ni eu envie de reprendre) une cigarette depuis 14 ans. Je revis depuis, ...lire la suitej'ai retrouvé le souffle et le teint frais 🙂🙂
2

Champix

05/01/2023 | Femme | 29
varenicline
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Bonjour, j'ai essayé champix pendant 1mois pour arrêter de fumer. Je fumais un paquet par jour depuis plus de 10ans. L'arrêt en tant que telle n'a pas été difficile au bout de quelque jours quand je fumais ça me donnait d'énormes étourdissements et j'étais malade donc ça m'enlèvais le goût de fumer. J'ai eu énormément d'effet secondaire. Je pleurait tout les jours, j'étai...lire la suites dépressive et j'avais peur de moi même. J'ai donc arrêter le traitement. Après 2 mois , j'ai commencé a vapoter avec de la nicotine puisque je n'allais pas bien. Pendant des mois je suis restée dépressive et je n'avais plus envie de vivre. Je viens de commencer des antidépresseurs après 1an depuis la prise de champix. Je suis contente de ne plus fumer mais j'ai vraiment l'impression que ce médicament ma gâché la vie. Je ne suis plus la même personne.
4

Subutex

23/12/2022 | Homme | 31
buprénorphine
Toxicomanie
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
J'ai pris ce traitement suite à la consommation de codéine morphine opium et tramadol pendant 5 ans en énorme quantité, si forte que la sécu me prenait pour un dealer, ils croyaient que je serait mort si je consommais vraiment tout ça, et pourtant je les prenais tous. Plus d'autres que je me faisait prescrire sous une fausse identité.. Bref des quantités énormes d'opium, ...lire la suitemorphine et tramadol suite à l'arrêt de la vente libre de codéine (je consommais 5 boîtes de neocodion quotidiennement) J'avoue qu'après j'étais tellement HS que je ne sais même plus combien je prenais en opium tramadol et morphine. J'ai donc été en manque et ai décidé de commencer un suivi csapa. De Sub 2 mg je suis monté jusque 24 mg par jour. Ça m'a aidé à ne pas être malade suite au sevrage. J'en ai donc pris pendant 2 ans et demi puis dégouté du médicament et des autres dérivés, j'ai commencé à baisser de 2mg tous les 15 jours jusqu'arriver à 8 mg puis sur un coup de tête arrêt brutal. Le sevrage de ce traitement est bien plus vicieux et long que les autres opiacés que j'ai consommés. Au bout de trois semaines tout est rentré en ordre, je me suis retrouvé, je ne m'endors plus devant la télé, je me lève dès que mon réveil sonne, et j'ai retrouvé ma vraie personnalité, c'est fou comme ça change quelqu'un ces addictions. Je prends maintenant un traitement psy, j'ai des troubles borderline mes émotions sont un feu d'artifice et mon cerveau tourne a fond jour et nuit mais jusqu'ici j'ai pris des opiacés et d'autre chose (alcoolique et poly toxicomane) pour me soigner jusqu'à ne plus me reconnaître. Si vous avez besoin de ces traitements pour vous sevrer c'est top, ça m'a beaucoup aidé. Mais si vous avez la possibilité d'arrêter sans être tenté de replonger, foncez! C'est une renaissance, brutale, mais une renaissance quand même. Bon courage a toutes les âmes qui se battent contre leur(s) addiction(s). C'est un long parcours tortueux, plein d'impasse et l'on s'y perd même sans nous en rendre compte.
1

Champix

18/10/2022 | Femme | 34
varenicline
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Le champix n'est plus commercialisé ! Voilà ce que me dit la pharmacienne :(
4

Revia

11/10/2022 | Homme | 35
naltrexone
Alcoolisme
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Je prends ce médicament depuis 4 mois maintenant. J'ai ressenti quelques effets secondaires la première semaine qui se sont vite estompés. Les seuls effets secondaires restant sont un peu de fatigue en journée et des rêves anormaux la nuit mais rien de bien méchant. Concernant l'envie de boire ce médicament agit très bien pour ma part avec une seule prise d'alcool en 4 moi...lire la suites. Je recommande.
2

Subutex

04/10/2022 | Femme | 42
buprénorphine
Toxicomanie
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Accro à la codéine pour une épaule que je n’ai pas voulu faire opérer. Au final, opération dans 2 mois. Clinique pour arrêter car je bousillais mon foie. Mise sous buprenorphine 3mg en clinique. Suivi en addicto descente à 2.4 puis 2mg depuis 6 mois. Je suis devenue hypersomniaque car les benzo que je prend pour dormir + la buprenorphine donne des problèmes respiratoires...lire la suite dangereux. Résultat apnée sévère, mise sous machine. Je suis à mon 4eme jour entre 1.2 et 1.4 je meurfle surtout aujourd’hui et je ne sais pas si je vais y arriver. En tout cas à la dose de 0.2 ou 0.4 le soir je ne me lève plus à midi mais a 9h ! J’ai donc bien trouvé la raison de mon hypersomnie qui m’empêche de travailler à temps plein depuis 10 mois. Je crois les doigts pour réussir à rester a 1.5 et j’aimerais en clinique en décembre (je reste 45 jours) être stable avec 0.8 mg par exemple voir 0 ! Bref le subutex plus jamais j’aurais mieux fait de me sevrer doucement l’an dernier à la clinique de la codéine !
5

Aotal

31/08/2022 | Femme | 56
acamprosate
Alcoolisme
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Je suis une femme et j'ai commencé à boire à l'âge de 12 ans. Ma vie a été un enfer jusqu'en 2010. J'ai tout essayé ( 3 cures de désintoxication) rechute. J'ai essayé beaucoup de traitement tous avaient de graves effets indésirables surtout avec le celincro, j'ai cru que j'allais mourir. Ensuite j'ai rencontré une personne qui venait des États-Unis un professeur qui tr...lire la suiteavaillait sur le subconscient, je ne sais pas si c'est lui qui m'a vraiment fait quelque chose mais en tout cas j'ai eu un déclic et j'ai cessé de boire totalement sans aucun traitement ni suivi. J'étais très déterminé et cela a duré pendant 8 ans. Ensuite j'ai voulu fêter ma séparation avec mon ex-mari car lui était très alcoolique et droguée j'ai voulu boire deux verres de whisky et c'est comme ça que j'ai replongé. Je ne connaissais pas l'Aotal que mon médecin m'a prescrit, j'ai vraiment hésité à le prendre. L'alcool étant très dépressiogène pour moi, je me suis résigné à le prendre voilà maintenant plus d'une semaine et je dois dire que c'est vraiment très efficace. . J'ai quand même toujours l'envie de boire mais modérément mais au bout d'un verre ou deux j'arrive à satiété. J'espère que celui-ci me sauvera la vie et m'aidera à retrouver une vie familiale comme je l'ai toujours rêvé.
3

Champix

02/08/2022 | Femme | 34
varenicline
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
J’ai des Nausées durant 6h par jour, parfois vomissements. Étourdissement fatigue même après avoir dormi et cauchemar récurant. Mais ça fonctionne je ne fume pas et j’ai fumer pandant 22ans de ma vie 1 paquet ou moins par jour. Les nausées sont isuportable, qui a envie de fumer lorsqu’on a mal au coeur!? Je me dit que je suis malade car je suis en sevrage, c’est sur que ce...lire la suitela n’allait pas être facile.
3

Subutex

02/08/2022 | Homme | 50
buprénorphine
Toxicomanie
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Je consommer de l'Héroïne 5 ans et me suis sevrer avec le Subutex 2 mg. Au bout de 2 mois, j'ai remarquer une très grosse accoutumance et dépendance avec ce produit qui est vicieux et traitre car le manque du Subutex est bien + pire et pénible que l'Héroïne elle même et ca même avec 2 mg de Subutex/jours!!! - Dépendance au produit - Perte de Libido +troubles d'impuiss...lire la suiteance ( que j'avais pas avec l'Héroïne ) A la fin, j'en étais coincé ! J'ai du repasser par l'Héroïne 6 jours pour me sevrer du Subutex et me voilà enfin sevrer Subutex/Héroïne.. Je déconseille fortement cette méthode pour vous sevrer, le manque du Subutex aie aie aie fait très mal, notez le !!! Je conseil, mon avis personnelle, de se sevrer à la dure !! Qui ne durera que 5 jours... avec du Valium ou encore mieux du Donormyl en vente libre en Pharmacie. Bon Courage à vous les amis et veuillez sur vous en ne pas retoucher à l'Héroïne. !
1

Aotal

12/07/2022 | Homme | 29
acamprosate
Alcoolisme
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Alors, je ne prend plus mais pris durant 4 mois. 2 Matin 2 Midi 2 Soir. Je peut vous dire que j'ai arrêter avec l'accord de mon médecin, pour moi aucun effet, enfin si... du PLACÉBO ! inutile, j'imagine pour faire de l'argent simplement au labo.
5

Aotal

24/06/2022 | Homme | 42
acamprosate
Alcoolisme
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Alcoolisme assez léger (environ 10 unités d'alcool / jour), je sirotais de la bière ordinaire (5°) un petit peu toute la journée. Le problème était cette systématicité : je commençais dès le réveil et étais légèrement ivre absolument tout le temps. Ca n'était plus possible pour les amis et le travail. La chose était irrépressible, j'ai dû faire un sevrage en cure il y a 6...lire la suite mois et en sortant j'ai commencé à prendre 6*333mg d'Aotal tous les jours. Et je vois bien que ce médicament empêche chez moi la perte de contrôle au bout du troisième verre. J'arrive à boire très peu, environ 4 unités d'alcool / jour, à attendre le soir et de ne plus mettre l'alcool comme une priorité dans ma vie. Enfin !
4

Subutex

31/05/2022 | Homme | 41
buprénorphine
Pas dans la liste
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Bonsoir. Trouver un médecin pour poursuivre le traitement de buprenorphine c'est faisable, mais là où je pense que ça pose problème c'est le havlane associé à la buprenorphine... Normalement c'est incompatible avec les benzodiazépines, je suis moi même un traitement de substitution depuis pas mal d'années ( bupré) également et j'ai eu le malheur de prendre un cachet de Ly...lire la suitesanxia ( à ma femme) sans connaître l'incompatibilité entre les deux, et autant dire que ça m'a servi de leçon car depuis je vérifie systématiquement les interactions possibles en cas de besoin. Même si en temps normal j'essaie de prendre le minimum de cachets possible. Pour en revenir à l'association Benzo/Bupré , c'est très dangereux pour le cœur, le miens c'est mis à battre de manière irrégulière et j'avais l'impression qu'il allait s'arrêter ! Concernant votre cas je pense que c'est probablement ce qui fait que n'importe quel médecin consulté ait pris peur.. Peut être arrivez vous réellement à supporter l'association des deux produits mais ce n'est pas commun 🤔. Bon courage pour la suite en tout cas :-)
5

Subutex

25/05/2022 | Homme | 36
buprénorphine
Pas dans la liste
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Bonjour, je vous décrit mon parcours de A à Z car il existe une multitude de contexte et de pourquoi à t'on besoin de substitution, contexte de vie avec une question bonus à la fin. Mon parcours: Après l'interdiction en vente libre de codéïne/autres dérivés (Je suis grand insomniaque, je m'en servais pour dormir quelques heures dans la semaine car les médecins ne voula...lire la suiteit pas me donner quelque chose ni faire des tests hospitaliers en me disant que c'était soit un mensonge, soit psychosomatique, voila le degré d'intelligence...), du coup j'ai fait un sevrage qui n'a pas fonctionné par manque de professionnalisme de l’hôpital psy, du psychiatre et de l'addictologue qui ne n'ont pas pris au sérieux la douleur physique lié au manque et surtout à mon insomnie (à croire que pour eux on doit en chier pour s'en sortir et que cela serve de pseudo leçons moralisatrices qui m'a bien traumatisé), à peine quelques dolipranes mais pas plus disaient-ils alors que je n'ai pas dormi 5 minutes pendant deux semaines j'ai cru en sortant que j'allais mourir après seulement 2 semaine, je ne pouvais même plus marcher, j'avais perdu 10/15 kilo, alors que quelques autres médicaments aurait pus m'aider sur le court terme comme le sub ou autre somnifères, mais non, rien à voir circulé. Après deux semaines de sevrage: Ils m'ont renvoyé illico vers un médecin de ville après leur soit disant sevrage (j'étais toujours en manque physique et psycho donc rechute évidente à la sortie car pour eux pas besoin de psychologue ni de psychiatres) pour demander ce fameux subutex qui me l'a refusé et m'a dit texto "de me barrer" car ce "n'est pas un dealer" (je me suis cru dans un film d’horreur et l’horreur continue? Cela a était la croix et la bannière, plus de 25 médecins refusant catégoriquement l’instauration d'un traitement dégressif et la prise en compte de mon insomnie, de quoi devenir maboule! Après 3 jours à passer mon temps à prendre des RDV et se faire envoyer bouler comme un pseudo patient après des heures interminable en sueur dans les salles d'attente, 1 médecin dans toute ma ville à bien voulu l'instaurer avec prise en charge de mon insomnie! Question bonus: Voila ou j'en suis aujourd'hui une vie stable avec femme et enfant, du travail quand il y a une place de dispo (en ce moment c'est vraiment la crise). Pour être honnête j'ai augmenté plus que diminué, j'ai débuté le traitement à 6mg et depuis j'oscille entre 8 et 16 mg par jour en buprénorphine générique et 2 havlane le soir, la combinaison l'havlane + buprénorphine me permet de ne pas souffrir physiquement la journée (bupré qui agit comme antalgique car l'insomnie me cause des douleurs physiques graves même si la dose antalgique est bien dépassé et l'havlane pour le sommeil qui fonctionne parfaitement depuis des années) Mon médecin part en retraite cette année et aucun médecins ne veux venir le remplacer dans ma ville et les autres sont des refus catégoriques comment faire et à qui m'adresser quitte à changer de traitements si les nouveaux médecins ont de nouvelles techniques qui n'entraineraient pas sevrage etc? Pour info je suis dans la ville de Bar-le-duc en Meuse sans donner plus d'infos. Avez vous des suggestions car je risque de tout perdre, femme, enfant, travail si je ne trouve aucuns médecins ou organismes cet été et aucun forum ou quoi que ce soit n'a voulu me répondre à par, va voir dans une autre ville pfff bien sur, je vais faire 200 km allez retour tout les mois, perso c'est impossible je n'ai pas le permis, j'ai même demandé des RDV avec des psychiatre qui m'ont dit qu'ils ne prenaient pas "ce genre de patient"... Je ferais quoi quand je n'aurais plus de médecin, je referait un sevrage qui ne fonctionnera pas pour moi car j'ai besoin de ses médicaments pour vivre et dormir le minimum syndicale pour survivre, je fait quoi? Je vais chercher dans la rue de l'héroïne ou autres (ce que je n'ai jamais fait et ne compte pas faire)? Je me lance dans la délinquance? C'est quoi le problème des médecins avec "ce genre de patients"? Je n'ai jamais fait de chevauchement ou je ne sais pas quel magouille que certains ont pus faire, je suis quelqu'un de normal avec un physique normal et je n'ai aucune connaissance ni d'amis qui ont ce genre de traitements... Mon médecin actuel est dans l’embarra et pense que cela va ce terminer mal car mon corps ne supporterait pas un sevrage sec et à déjà repoussé l'année dernière sa retraite mais cet été c'est le grand saut dans le vide, on laisse crever "ce genre de patients" pour une moralité mal placée infantilisante et farfelue?
5

Aotal

20/05/2022 | Femme | 40
acamprosate
Alcoolisme
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Depuis le mois d'octobre 2021 je prend ce médicament pour couper l'envie de boire. Ben sa marche pour ma part. J'ai plus les pulsions d'envie de boire qui pouvait m'arrive avant. J'en suis contente car je me sent mieux dans ma peau et ma tête.
4

Aotal

20/04/2022 | Homme | 46
acamprosate
Alcoolisme
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Je buvais énormément chaque jour,un litre de whisky ne faisait pas deux jours. Dépendant à la buprenorphine depuis une quinzaine d'années,l'addictologue m'a d'abord conseillé d'augmenter ce produit de substitution,pour que ça facilite la diminution de ma consommation d'alcool,les récepteurs du cerveau réagissent pratiquement pareil,pour les opiacés, comme pour l'alcool,ou...lire la suite presque. Ça n'a rien changé du tout d'augmenter la buprenorphine,je picolais autant. Ne voulant pas etre hospitalisé,on m'a prescrit l'acamprosate,avec un suivi strict pendant la première semaine,trois rdv en tout. Pour compléter j'ai eu du valium,deux demi comprimés de 10mg, un le matin et un le midi, un comprimé complet le soir. Dès les deux premiers comprimés d'acramposate,le premier jour,l'envie de boire a complètement disparu. Au bout d'une bonne semaine à la campagne, avec un peu de surveillance de ma famille, résultat totalement positif, même si j'ai fait des grosses siestes 😂 Au début de la deuxième semaine,l'addictologue m'a demandé de diminuer un peu le valium, c'était gérable. Mais aujourd'hui j'ai été faire des courses, et c'est là que ce trouve vraiment le test.... J'ai acheté un flasque de whisky, mais pour l'instant,et j'espère pour longtemps,je ne l'ai pas ouvert. L'acamprosate me semble efficace, accompagné avec le valium,pour moi c'est une réussite, depuis deux petites semaines. Mais il faudra toujours une part de volonté à se motiver pour rester sobre,et d'accompagnement de la famille ou des amis aussi,et d'arriver à vaincre la confrontation à la facilité d'acheter de alcool.
5

Subutex

01/04/2022 | Homme | 22
buprénorphine
Pas dans la liste
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Consommateur d'opiacés depuis des années, j'abusais par période de tramadol, codéine etc etc, ça me bouffait la vie, tout ça avec une dépression sous antidepresseurs qui ne s'améliorait pas... puis un jour j'ai demandé à m'en faire prescrire, ça a changé ma vie, plus de dépression, de nouveau confiance en moi, la dépendance me fait plus souffrir, ce médicament m'a presque ...lire la suitesauvé la vie.
3

NiQuitin

23/03/2022 | Homme | 64
nicotine
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Je prend 18 comprimé de niqutin mini pendant 10ans.
5

Aotal

13/03/2022 | Homme | 51
acamprosate
Alcoolisme
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Alcoolisme du soir, 5 ou 6 verres apéro et vin quasiment tous les soirs et surtout régulier depuis le 1er confinement.J en prends depuis une semaine, pour ma part je ne le sens pas, aucun effet, envie de boire pareil, même plus car maintenant j y pense des le midi étant en manque sans doute, mais je ne bois pas car j' ai décidé de vivre un peu plus longtemps et j ai déjà u...lire la suiten bon foie gras...
4

Methadone

17/10/2021 | Femme | 41
méthadone
Toxicomanie
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi

5

NiQuitin

02/09/2021 | Homme | 42
nicotine
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Ceux qui se plaignent que ca gratte doivent se dire que les mefaits de la cigarettes seront bien pire que une petite démangeaison... Bien collè dès le matin en appliquant bien une pression sur tt le patch et en n y touchant plus de la journée il tient en place...si il gratte , ce qui est vrai, ne le touchait pas trop....apres quelques jours ,la démangeaison diminue. Bon...lire la suite courage a tous
5

Champix

14/07/2021 | Homme | 59
varenicline
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Voilà mon expérience personnelle: Bien qu'asthmatique enfant et jusqu’au début de l’adolescence, donc un système respiratoire qui reste fragile, j’ai fait comme les copains et suis tombé dans le panneau de la cigarette vers 17 ans. A cet âge on maque d’assurance, alors on ne va pas encore en rajouter en se distinguant des autres par le fait de ne pas fumer, on n’est pa...lire la suites un gamin !!! Dans les années 78-80 la cigarette était encore tendance et à la mode. L’époque ou la publicité pour le tabac était partout, dans les journaux en passant par la formule1, les magazines même sportifs, le cowboy Marl… Dans les films le héro fumait forcément puisque c’était le héro ! On fumait au bureau, au resto, dans les trains, les avions, les discothèques et les salles d’attente, les commerces, il y avait des cendriers partout, dans les voitures, les compartiments de train, et pendant mon service militaire en 1981 l’état français nous distribuait encore 2 cartouches de Gauloises bleues par mois avec notre solde ! Doucement, les messages de prévention commençaient tout juste a exister mais on n’avait pas trop envie de les entendre. Je vais avoir bientôt 60 ans et je fume donc depuis 43 ans, malgré quelques arrêts qui n’ont pas duré longtemps. J’ai bien failli gagner cette bataille en 2008 ou j’ai réussi a arrêté, et ce pendant 6 an. Je pensais bien être tiré d’affaire, mais une période de ma vie accompagnée de relâchement lors de soirées arrosée ou on se retrouve entouré de fumeurs et se voit tirer sur la cigarette d’un ami (erreur fatale) s’en suit la rencontre d’une grosse fumeuse et on glisse sur une pente savonneuse jusqu’à la reprise ! Depuis ce jour (2014) j’ai dans l’idée d’arrêter de nouveau puisque j’avais réussi à le faire une fois. Mais je n’ai aucune volonté, je le sais bien ! On entend partout « pour arrêter il faut de la volonté » (c’est surtout les non-fumeurs qui le disent) ignorants ce qu’est l’addiction à la nicotine. Bien que n’ayant jamais été un gros fumeur (une dizaine par jour) je n’arrivait pas à m’en passer et elles m’étaient indispensables, même dans mes activités sportives (Trial moto) qui est assez physique. Même à bout de souffle, j’étais celui qui allume une cigarette pendant les poses, au moment de se désaltérer, en arrivant sur le terrain, en repartant en fin d’après-midi… A force de me trotter dans la tête cette idée à fini par voir le jour, et je me suis dit qu’il fallait absolument que j’arrête le tabac avant d’être à la retraite. Il me semble plus facile de faire cet effort tant qu’on est en activité, occupé quotidiennement et avec les contraintes liées à la cigarette (poses à l’extérieur obligatoire, limitées dans la journée…) ce qui n’est pas le cas lorsque je suis chez moi puisque totalement libre d’allumer une clope avec le paquet sous les yeux et parfois une consommation qui augmente. Le 25 juin 2021 i y a 2 semaines et demi j’avais rendez-vous avec mon généraliste et je décidais de lui demander de me prescrire du Champix, j’en avais entendu parler et un collègue de travail avait arrêté ave ce médicament. J'ai d'abord été effrayé par tout ce que je lisais sur le Champix, la liste d'effets indésirable est si longue que même Tabac info service me l'a déconseillé en disant que la varénicline ne devait se prescrire "qu'en seconde intention" !?! C’est-à-dire réservé aux très gros fumeurs, très dépendants, ceux qui ont tout essayé…. Les cas désespérés ! Devant mon manque de motivation et le plaisir que j’avais a fumer ma cigarette si indispensable après le petit-déj, le café, l’apéro, le repas etc. (et en règle générale j’appréciais les 10 puisque justement, je n’en fumais que 10, pas de cigarettes superflues) Je ne voulais pas passer par la méthode douce encouragée pas Tabac info service : les substituts Nicotiniques, gommes à mâcher, patchs… Il me faillait une méthode radicale même comportant « quelques » risques. Je me suis dit que c’était le prix à payer pour me débarrasser de ce fléau et j’avais vu trop de personnes autour de moi échouer avec les substituts pour recommencer après quelques temps. J’avais moi-même expérimenté cette méthode il y a quelques années sans succès. La cerise sur le gâteau à été la réaction de mon médecin. Il a presque sursauté en entendant le mot Champix ! Il me répond : « NON, je ne prescrit pas de Champix. Je l’ai fait 4 fois dans ma carrière et j’ai eu 2 fois des problèmes. « Une patiente a voulu sauter par la fenêtre » ! « Vous avez essayé l’hypnose, l’acuponcture » ? Evidement tout ceci n’était pas en mesure de me rassurer, mais j’insistais argumentant que je n’étais fragile, ni physiquement, ni psychologiquement et que les effets indésirables sont potentiels, pas systématiques. Le lendemain samedi 26 juin je passe à la pharmacie et prends ma première dose de Champix à 11h du matin (0,5 Mg le matin pendant les 3 premiers jours du traitement). Avec le même enthousiasme qui si j’avalais une pilule de cyanure ! Je rappelle que ma consommation quotidienne est de 10 cigarettes, parfois je débordais 11 ou 12. L’après-midi je pars faire du sport et ne change rien a mes habitudes, le samedi soir je n’en avait fumé que 8 ! J1 : 0,5 Mg matin = 8 cigarettes J2 : 0,5 Mg matin = 6 cigarettes J3 : 0,5 Mg matin = 5 cigarettes J4 : 0,5 Mg matin/soir = 5 cigarettes J5 : 0,5 Mg matin/soir = 4 cigarettes J6 : 0,5 Mg matin/soir = 4 cigarettes J7 : 0,5 Mg matin/soir = 3 cigarettes J8 : 1 Mg matin/soir = 1 cigarette J9 : 1 Mg matin/soir = 0 cigarette J10 : 1 Mg matin/soir = 0 cigarette…. Depuis dimanche 4 juillet je n’ai plus fumé de cigarette, nous somme le 14 ça fait dix jours. Les dernières avaient un gout moins agréable qu’habituellement. Je ne sais pas encore si c’est gagné, l’envie de fumer me traverse quelques fois l’esprit dans la journée mais ça ne dure pas et je tien bon. J’ai envie de dire, c’est là que la volonté entre en jeu : Quand on a fait une partie du chemin, au prix de quelques efforts (largement aidés par le médicament) il ne faut pas renoncer et faire demi-tour. En dehors des rêves complètement dingues qui ne sont pas des cauchemars (presque amusants, j’ai revu des personnes totalement disparues de ma vie et de mes pensées) des nuits entrecoupées et une certaine fatigue sans doute liée a mon activité cérébrale nocturne et aux moments de réveil successifs qui rendent les nuits moins réparatrices, quelques fois une légère nausée (pas méchant, ça passe) et occasionnellement une petite sensation de vertige (comme quand on a fumé un joint pour ceux qui connaissent) quelques rares maux de tête depuis le début du traitement, pas plus d’effets indésirables. Mon humeur n’a pas changé et je plaisante toujours avec mes collègues de travail, je suis toujours positif et mon verre est toujours à moitié plein, je n’ai pas la moindre idée morbide et aucune sensation de déprime, bien au contraire ! Je ne peux en rien préjuger des réactions de chacun, mais pour ma part le rapport bénéfice risque est sans appel, totalement positif ! J’ai lu que le traitement pouvait durer jusqu’à 12 semaines. Mon médecin m’a prescrit deux boite de 14 jours donc 28 J. Je suis au 18ème jours et je pense avoir fait une partie du boulot. Je crois que 4 semaines de traitement devraient me suffire, si j’ai tenu 3 semaines sans fumer je suis sur la bonne pente. Pour moi qui ait déjà arrêté, c’est la règle des 3 qui s’applique : 3 premiers jours, une bataille de reportée, 3 premières semaines, une seconde, et si on a tenu 3 mois c’est presque gagné ! J’envisage de diminuer la dose par 2 la dernière semaine du traitement (semaine prochaine) 1 Mg seulement le matin (au lieu de 1 matin / 1 soir) et ainsi prolonger d’une semaine le traitement en réduisant le taux de varénicline progressivement. Je verrais si le besoin de nicotine refait son apparition, mais j’ai bon espoir. Je ne sais pas si ce témoignage sera utile a quelqu’un, mais quand je pense a toutes ces journées sans tabac et me dit que je suis entrain d’entrer dans le monde des non-fumeurs, ceux qui ont plus de souffle, qui ne sont plus esclaves de cette m… tous ces euros que j’économise (pour info le médicament est totalement remboursé avec la mutuelle) je n’ai plus qu’une seule chose à dire : MERCI CHAMPIX .
4

Champix

30/06/2021 | Femme | 55
varenicline
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Bonjour, même après plus de 13 ans sans tabagisme, j'ai toujours des symptômes. Est-ce normal que lorsque j ai des odeurs de cigarettes/fumées/boucanes, mon cerveau réagit encore. J'ai les symptômes de : nausée, vertiges, étourdissements?
1

Champix

05/04/2021 | Homme | 63
varenicline
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
J'ai commencé comme indiqué (progressivement,),)) aujourd'hui après 15 jours de traitement j'arrête diminuant ma consommation de cigarettes de moi même mais ne supportant plus du tout les effets secondaires.je me réveille et est venu sur le net pour voir si quelqu'un en parle.....!
5

Champix

06/02/2021 | Femme | 38
varenicline
Arrêter de fumer
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Tellement ravie de ce médicament, je Fumeuse depuis mes 14 ans, depuis 24 donc. J’ai tenté l’hypnose, la volonté, les patchs. Avec plus ou moins de réussite, j’ai tenu au max 3 mois. Mais quelle douleur ! Quelle tentation constante ! De la fatigue, des sauts d’humeur, je bassinais mes proches : je ne pensais qu’à ça ! Et donc, dans une ultime tentative, je découvre le...lire la suite Champix. J’aime pas les médicaments je n’en prends jamais, mais s’il n’y a pas d’autre issue... J’avais pas vraiment envie d’arrêter, mais les rides, les dents jaunes... J’en fume 15/jour des fois plus. On me dit de fixer une date d’arrêt entre 8 et 15 jours après le début du traitement. J’ai pas envie d’arrêter, je ne fixe rien. Mais je fume de moins en moins, 8, 5, puis 3, je n’y prends plus de plaisir. Au 18ème jour je n’ai plus envie du tout. Sans douleur, sans prise de tête, sans le combat contre le cerveau que j’ai eu les autres fois. Magique ! Sans les sueurs nocturnes, ni la mauvaise humeur. Par contre les rêves louffoques... on s’y croirait, et ça vire facilement au cauchemar chez moi 😛 Et constipation (desolee du détail mais apparemment c’est dû au manque de nicotine). Le docteur m’avait conseillé de ne pas le prendre trop tard le soir pour ne pas avoir des difficultés à dormir, je le prends vers 17h et ça va. Je me sens aussi parfois légèrement nauséeuse, si ça devenait génant je réduirais les doses. Voilà, complètement ravie, super, extraordinairement contente de me passer de ce vice en douceur.
2

Subutex

29/11/2020 | Homme | 29
buprénorphine
Pas dans la liste
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi

4

Methadone

28/11/2020 | Femme | 63
méthadone
Toxicomanie
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Première prise d’heroine en injection , j’avais 20 ans . Comme beaucoup , j’ai vite associé la cocaine quand je le pouvais . J’ai rendu toute ma famille victime de mon vice , à commencer par ma petite fille que j’ai eu à 19ans . Heureusement , une famille très unie qui a essayé comme elle pouvait de me faire soigner malgré moi , des placements d’office et d’autres volontai...lire la suiteres . A l’époque , on testait les électrodes dans les hôpitaux psychiatriques , puis des sevrages qui marchaient un peu ... ou pas !! J’ai cumulé plus de 20 aller retour dans des cliniques privées , hôpitaux publiques , avec toute la violence que ça implique et dont je me souviens encore ... j’ai récupéré un peu de stabilité avec le laudanum et d’autres traitement dont les noms m’échappent . A 40 ans , j’ai refait ma vie sérieusement et mon ami et moi avons voulu un enfant , au grand désespoir de mon médecin de famille et de ma famille . L’hôpital qui me suit toujours m’a donné un traitement de méthadone pour une grossesse plus stable , et tout c’est très bien passé : la grossesse, l’accouchement et la naissance de mon bébé gardé un peu moins de 2 mois en neonatalité pour effacer toutes traces d’opiacés . Un moment très dur pour nous tous . C’était en 1998 ! Depuis , je vais bien , très bien insérer socialement , professionnellement , peu de personne n’imagine mon parcours , cependant , je suis toujours avec ma méthadone , j’ai baissé un peu (80 mg) mais malheureusement je suis toujours avec !! C’est un peu compliqué quand je voyage , j’ai toujours ce fil à la patte , et pas envie , pas de volonté pour affronter ce qui m’attend pour m’en sortir . Et pourtant !! Je sais qu’un jour il faudra y venir ! Maintenant je suis une mamie , une retraitée , j’ai 63 ans et la vie est passée si vite ... je n’en reste pas moins une toxico , une toxico mondaine un peu .., pas vraiment fière de ce parcours et en même temps , fière d’être quand même ce que je suis devenue ! Il est facile d’imaginer la souffrance de ma fille aînée qui a tellement d’amour et de protection pour moi . Sans la méthadone , sans les spécialistes , dieu sait où je serais !! J’ai toujours le regard méchant et réprobateur de certain employés à la pharmacie , mais ils ont quand même un semblant de respect pour mon âge ... et puis , en fait , maintenant je m’en fiche un peu , quoique ...!! Voilà mon histoire .
4

Subutex

25/11/2020 | Femme | 35
buprénorphine
Toxicomanie
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Salut à tous , je tiens à témoigner j'ai commencé à 11 ans la clope, 12 les joints 14 tout le reste tout ce qui passait sans chercher ce que c'était, puis héro est passé par là et le sub à mi-temps puis définitivement j'ai connu les teufs la rue pendant plus de 7 ans et un jour j'ai décidé de retrouver mes parents et rester à prendre mon traitement j'ai eu mon premier enfa...lire la suitent aujourd'hui j'e ai 3 et cela m'a fait renaître je suis devenue la maman et plus rien ne comptait donc à présent voilà des années que je suis mon traitement à ma façon mais ça fonctionne car ma vie est normale c'est pour moi un médicament point barre le passé est très très loin alors accrochez-vous ayez confiance en vous et écoutez-vous. Courage à ceux qui sont comme je le suis des survivants.
5

Revia

31/08/2020 | Homme | 60
naltrexone
Alcoolisme
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Je boit beaucoup depuis plusieurs annés, jai 60 ans et tanné,on ma parlé du revia etait septique au début mais je doit admettre que sa fonctionne
1

Champix

02/08/2020 | Homme | 49
varenicline
Pas dans la liste
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
J ais pris du champix ily a 12 ans et je suis devenu schizophrène au bout de 12ans toujours dans un état grave je fais un procès à pfizer ne prenait pas de champix
3

Champix

26/07/2020 | Homme | 62
varenicline
Apnée
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
fumeur 2X10 par jour depuis 25ans début traitement juillet 2020 jours 8X1 par jour PAS EFFET SECONDAIRE OUFFF!!!!!

Catégorie comportant le plus grand nombre d'avis

Dépression - antidépresseurs IRS (3376)
Contraception - autre (2330)
Glande thyroïde - hypothyroïdie (à action lente) (1993)
Epilepsie (1897)
Douleurs - morphine (1741)
Cholestérol (1727)
Dépression - antidépresseurs autre (1692)
Douleurs (1432)
Psychose / schizophrénie - antipsychotique (1390)
Tension artérielle - beta bloquant (1055)
Troubles d'angoisse (1051)
Diabètes - médicaments oraux (957)
Cancer - hormones et antihormones (868)
Toxicomanie (742)
Migraine (742)
Allergies (688)
Système immunitaire - immunosuppression (636)
Antibiotiques - pénicillines à large spectre (625)
Tension artérielle - angiotensine-antagonistes (576)
Antibiotiques - quinolones (563)

disclaimer  Les évaluations de cette page sont écrites par les utilisateurs eux-mêmes ; ces avis sont d’abord lus, et éventuellement adaptés afin de répondre à nos standards en ce qui concerne l’évaluation d’un médicament, avant d’être approuvés. Pour partager des évaluations, il n’est pas nécessaire de posséder des connaissances médicales. De cette façon, les évaluations reflètent seulement une image fidèle des expériences propres aux utilisateurs et pas celle du propriétaire de ce site web. N’oubliez-pas que les expériences peuvent varier selon les individus et que pour tout avis médical, il faut toujours prendre contact avec votre médecin ou votre pharmacien.