Sécurité des médicaments et vous

Sécurité des médicaments et vous

médicaments

Avis par médicament

30
avis

Androcur

cyprotérone

donnez votre avis
Pour  AcnéX

SATISFACTION GÉNÉRALE

Satisfaction générale

EFFICACITÉ

Efficacité
pas d'effettrès efficace

QUANTITÉ EFFETS SECONDAIRES

Quantité effets secondaires
pas d'effetsénormement d'effets

FILTRER LES AVIS PAR MALADIE

12
1

Androcur

03/12/2020 | Femme | 61
cyprotérone (10mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Pour acne puis médicament gardé car les effets secondaires non connus. Irm: z2 meningiomes mineures On craint d'autres tumeurs.... Du poison! À ne pas utiliser!
1

Androcur

28/09/2018 | Femme | 21
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
cette pilule m'a été prescrite il y a 4 ans pour des légers pb d'acné, elle a très bien fonctionné mais j'ai décidé en 2017 de l'arrêter pensant que mon acné serait terminé. Mon acné est revenu au bout d'un mois et demi d'arrêt, encore pire que lorsque j'avais commencé la pilule, mes cheveux sont devenus gras, ma peau aussi... une catastrophe. Je l'ai donc repris après d...lire la suiteeux mois d'arrêt car cela devenait insupportable . Tout est redevenu comme avant lorsque je l'ai reprise. Mais j'ai décidé il y a deux mois de l'arrêté définitivement avec bcp d'appréhension, au vue des EI nombreux, migraines, effet rebond à l'arrêt, pilule très fortement dosé... risque thromboembolique... et j'en passe Je suis donc actuellement, avec l'accord de mon MT à un cp tous les 2 jours depuis bientôt deux mois. Pour le moment quelques petits boutons sont réapparus mais rien de bien méchant, aucun changement au niveau de mes cheveux. Je pense donc passé a un cp tous les trois jours pdt les 2 prochains mois, puis 1 cp tous les 4 jours pdt encore 2 mois jusqu'a l'arrêt complet et définitif. A suivre...
1

Androcur

12/09/2018 | Femme | 48
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Tomber malade gravement quand on veut se soigner, inadmissible effets connus des 2009, notice changée trois fois entre 2009 et 2011. Molecule commercialisée principalement hors autorisation mise sur le marché. Recommandations de temps de prise et posologie incompatible au regard des effets toxique avec l'efficacité recherchée pour dès pathologie à vie. Cherchez l'erreur.la...lire la suite ratio bénéfice risque est très négatif Beaucoup d autres cas se déclareront dans les années à venir, ce n'est que le debut
1

Androcur

07/09/2018 | Femme | 66
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Androcur pris pendant 20 ans et stoppe en 2013 à la suite de la découverte de méningiomes. Le médecin prescripteur n'était pas informée
1

Androcur

24/04/2018 | Femme | 16
cyprotérone (10mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Ce médicament devrait être interdit par la loi mais évidemment les industries pharmaceutiques veulent se faire de l’argent (comme d’hab) sur notre santé. Traitement pris pendant environ 1 an associé à Diane 35 pour acne + contraceptif. Au début rien d’alarmant, c’est génial parce que ça fonctionne mais ensuite on ne vois plus forcément de progrès et là les effets apparai...lire la suitesent. J’ai arrêté ce traitement suite au choc de mon médecin généraliste qui m’a avertie que j’avais perdu + de 5kg alors que j’étais déjà mince de base et que je mangeais normalement. Le malaise brutale à été le signal qu’il fallait stopper cette m****. J’avais une grande faiblesse, je montais 2 marches j’étais épuisée comme si j’avais fait le marathon... bref depuis je me tape de l’anxiété généralisée avec desfois des états depressifs. J’enchaine également les problèmes de santé à cause du stress trop important : gastrite, calculs, maux divers. Ça fait 5 ans quand même ! Merci de nous tuer (c’est le cas de la dire) la santé !
1

Androcur

06/09/2016 | Femme | 30
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Il y a 7 ans, une gynécologue est extrêmement surprise que personne ne m'ait jamais proposé une pilule agissant aussi contre l'acné. Elle me propose Androcur. 2 autres gynécologue et un médecin généraliste renouvelle la prescription en me demandant depuis combien de temps je l'a prend. Aujourd'hui, j'ai un méningiome et je me fais opérer dans une semaine...
1

Androcur

29/07/2016 | Femme | 23
cyprotérone (10mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
J'avais une pilosité un peu forte qui me dérangée et la gyneco m'a prescrit ce médicament. Cependant, je n'avais pas de problème hormonal (elle m'a prescrit un bilan hormonal). Je ne le conseil pas si on a un système hormonal qui fonctionne correctement. Je les pris pendant quelques mois et est apparus une forte dépression (je n'ai jamais eue d'antécédents dépressif). J'ai...lire la suite vu un autre médecin qui m'a expliqué que c'était vraiment stupide d'avoir pris ce médicament. Il m'a demandé de l'arrêté et je suis à présent sous anti-dépresseur depuis un an. De plus, ce médicament a totalement déréglé mes cycles (depuis que je l'ai arrêté), qui étaient jusque là parfait. Effectivement, ce médicament est efficace contre l'acné et la pilosité excessive (je n'avais pas un seul bouton!) cependant, je pense qu'il ne faut pas le prendre à la légère. C'est loin d'être une solution miracle et je conseil de prendre différent avis médical et d'être suivis régulièrement.
1

Androcur

24/01/2016 | Femme | 25
cyprotérone (10mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Androcur a pété 5 ans de ma vie... Nous sommes en 2006. En plus de la pilule, je prenais de l'Androcur, que le gyneco m'avait donné car je me plaignais d'avoir un peu d'acné. Puis, un jour je me suis mis à avoir de terribles douleurs au ventre, et uniquement la nuit. Je devais avoir 19/20 ans la 1ère fois. Et cette 1ère fois, cru que je faisais un déni de grossesse ...lire la suiteet que j'allais accoucher... dans les chiottes du lycée (j'étais interne)... J'étais terrorisée... Et au bout de 20 min environ c'est passé comme c'est venu... Le lendemain, ça a recommencé, puis quasi toutes les nuits. Au bout de plusieurs semaines, j'en étais arrivée à un point, que j'avais peur de m'endormir, le soir, je luttais pour ne pas trouver le sommeil.... Parfois, ces douleurs disparaissaient 2/3 cycles et revenaient. Au début, m'entendant hurler de douleur, mon conjoint se levait. Il était impuissant fasse à mon désespoir. Puis, il a laissé tombé... J'en ai parlé à 1 médecin, puis 2, 3... A chaque fois, on me regardait comme une folle. (Que la nuit?!). J'ai passé 1 échographie, puis 2... Je n'avais absolument rien!! Seul l'ostéopathie m'a soulagé quelques mois. J'évoque la pilule et l'Androcur avec les médecins, mais, non, ce n'est pas ça : j'étais trop anxieuse... On m'a donc prescrit des anxiolytiques, j'étais comme un zombi la journée.... Je fais confiance. Évidement, j'avais une vie sexuelle de merde... Au bout de 5 ans, mon conjoint me quitte. Bien qu'il n'ai pas évoqué notre sexualité comme motif de séparation, je savais très bien que ça avait une grande part de responsabilité. J'étais dévastée, je l'aimais tellement... Seule, je me pose donc la question d'arrêter la pilule. Je commence déjà par arrêter l'Androcur. Pendant plusieurs mois, plus de douleurs... Je ne fais toujours pas de lien. Puis, au bout de quelques mois, j'ai a nouveau eu 2/3 boutons et repris l'Androcur. Les douleurs sont revenues au bout de 2 jours de traitement. J'ai tapé "Androcur mal ventre" sur Google et je suis tombée sur des dizaines de témoignages de femmes dans mon cas. J'ai pleuré de joie! J'ai imprimé tous les témoignages pour les donner à ma gyneco. Je me dis que si ça peut aider d'autres femmes... Mais elle ne les a même pas regardé (et je ne suis plus jamais retourné la voir!). Ca pété 5 ans de ma vie. Toute ma vie, l'homme que j'aimais plus que tout m'a quitté.
2

Androcur

29/04/2019 | Femme | 28
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Bonjour, On m'a prescrit Androcur à prendre au quotidien avec en complément 2 doses d'oestrodose, suite aux problèmes soulevés par la pillule Diane que je prenais depuis des années. Ce traitement visait à traiter mon acné (acné que je traîne depuis mes 1ères règles, et ce malgré quelques traitements dont roaccutane dont les résultats ont tenu environ 2 ans.) Pour donner...lire la suite un peu de contexte : je n'ai pas une acnée sévère esthétiquement parlant, cela pouvait être estompé avec du maquillage, bien que tout de même gênant. Androcur me semble donc être proposé avec une facilité qui est certainement discutable. Jai pris ce traitement presque deux années, pendant lesquelles mon acné a effectivement disparu. J'ai constaté rapidement des saignements très fréquents pendant la prise du traitement. J'ai commencé à réellement me poser des questions au bout d'une année environ, car j'ai commencé petit à petit à avoir des douleurs au bas ventre après avoir eu un orgasme. D'abord très rare, puis de + en + fréquemment, puis un jour à chaque orgasme. De plus ces douleurs ont commencé à se manifester la nuit sans raison particulière. Ces douleurs nocturnes étaient tellement intenses qu'elles finissaient par me réveiller, avec prise de médicament «obligatoire» pour calmer la douleur et espérer me rendormir. J'avais observé également des bouffées de chaleur très fréquentes, et des sautes d'humeurs quotidiennes. J'ai bien entendu d'abord mis cela sur le compte de mon «tempérament explosif» plutôt que de mettre en cause ce traitement. Jai finalement décidé de stopper tout traitement car je sentais que mon corps ne réagissait pas très bien. Aujourd'hui cela fait 8 mois que j'ai arrêté androcur ou tout autre pilule et cela n'a pas été facile : - retour bien évidemment de l'acné (normal) - prise de poids soudaine sans changer mon mode de vie (entre 5 et 6 kg) - les sautes d'humeurs ont continué un moment. Cependant, côté positif : - disparition immédiate de toutes douleurs du bas ventre. - disparition des saignements inexpliqués. Aujourd'hui ma nouvelle gynécologue m'a diagnostiqué un syndrome de l'ovaire polykystique, chose dont mon précédent spécialiste ne m'avait pas du tout parlé... l'avait-il seulement diagnostiqué? Elle m'a bien dit qu'androcur est une pillule puissante devant être prescrite pour certains cas. Je suis dorénavant sous triafémi. Je voulais donner mon avis pour peut-être éviter à des personnes qui comme moi n'ont pas réellement besoin d'un tel traitement de prendre un médicament qui au final vous fait prendre de tels risques qu'il nécessite un IRM régulièrement...
2

Androcur

01/04/2018 | Femme | 20
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
J'ai commencé à prendre provames et androcur pour une perte de cheveux importante et des problèmes de pilosité. J'ai commencé le traitement en juin 2017 et aujourd'hui je n'ai ressenti AUCUNS effets positifs : - chute de cheveux qui est toujours de pire en pire - pilosité équivalente Et j'ai également eu l'apparition de nombreux effets secondaires: - jambes extrêmeme...lire la suitent lourdes - transpirations nocturnes - état "dépressif" Je souhaiterais aujourd'hui arrêter ce traitement mais j'ai un peu "peur" des effets secondaires suite à l'arrêt, et j'aurais un peu peur de ne pas arrêter correctement. Sauriez vous quelle serait la manière la plus saine d'arrêter ce genre de traitement? Merci beaucoup pour votre retour!
2

Androcur

05/05/2016 | Femme | 22
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Si vous êtes tenté de prendre ce médicament pour quelque raison que ce soit ou si vous connaissez quelqu'un de votre entourage qui souhaite le prendre, posez-vous la question de savoir si ça en vaut vraiment la peine et dites-vous que cela risque d’entraîner des conséquences sur votre état psychologique. J'ai pris ce médicament pendant 4 ans. 4 ans où je me réjouissais des...lire la suite effets quasi "formidables" d'Androcur associé au Provames: ma peau était moins grasse, mes cheveux étaient moins ternes et plus lumineux et surtout, mes poils repoussaient beaucoup moins vite et ils étaient plus clairs et plus fins. Je n'ai pas eu mes règles pendant les 4 ans où je prenais le traitement, parfois, j'avais cependant des petites pertes pendant quelques heures, quelques mois dans l'année, mais cela n'avait rien à voir avec mes règles habituelles: à savoir: des règles très abondantes accompagnées de douleurs dans le bas-ventre. Ce médicament m'a été prescrit par ma gynécologue lorsque j'étais au lycée: je lui ai évoqué mes problèmes de poils que je trouvais gênant vis-à-vis de moi mais aussi des autres qui ne se gênaient pas pour se moquer de ma pilosité au niveau de mon visage (sourcils, duvet au-dessus des lèvres). Elle m'a donc prescrit une prise de sang afin de savoir plus précisément le taux d'hormones que j'avais et ainsi, décider où non de me precrire Androcur associé à Provames. Il s'est avéré que j'avais un taux d'hormones mâles un peu au-dessus de la normale pour une femme et elle m'a donc prescrit ce médicament (j'avais alors 15 ans). Elle m'a indiqué de le prendre à la même heure: 1 cachet d'Androcur + 1 cachet de Provames. Au bout de quelques mois cependant, j'ai remarqué que j'avais des douleurs au ventre inexpliquées: cela me prenait la journée, au moment des repas où non et toujours au même endroit: dans le bas-ventre. Je lui ai donc fais part de ces douleurs et elle a accepté de me réduire la dose à la moitié d'un cachet d'Androcur associé à 1 comprimé de Provames. Bien entendu, les effets n'ont pas changés sur mon corps: j'avais toujours un aspect modifié de mes poils qui paraissaient plus fins et étaient moins conséquent (surtout au niveau du visage), je n'avais plus mes règles (hormis les quelques rares pertes de temps en temps) et ma peau et mes cheveux avaient gagnés en "éclat". Cependant, et malgré les effets posifits que ces médicaments ont eu sur mon corps au niveau physique, je me sentais pas bien. J'étais adolescente, j'avais des difficultés à me faire des amis,...je vivais une adolescence comme tout le monde: avec des hauts et des bas. Mais, et c'est là que ça m'inquiétait, j'avais des pensées suicidaires régulièrement. Je voulais mettre fin à mes jours et pas seulement lorsque j'avais passé une mauvaise journée ou parce que j'avais accumulé des choses qui ont eu un impact sur moi: non, il n'y avait rien de plus que moi, me levant chaque matin avec cette pensée que ce soir serait le dernier. J'ai perdu l'envie de vivre, je vivais comme dans une bulle où rien ni personne ne pouvait m'en sortir: j'arrivais à maintenir des bonnes notes et une attitude normale en cours, mais, quand je me retrouvais seule chez moi, je me mettais à pleurer pendant des heures. Je me sentais étouffée et j'avais peur de toutes ces pensées négatives qui s'insinuaient en moi. Je me demandais ce qui n'allait pas chez moi...je savais que je traversais la période de l'adolescence qui n'est facile pour personne mais mes émotions me paraissaient décuplées: je pouvais ressentir un moment de joie lorsque je retrouvais des amies où autre mais aussitôt, ce moment de répit était étouffé par la seule et unique pensée qui rythmait mon mal-être quotidien. Il me fallait m'en sortir mais je n'avais pas envie: je me répétais que ce n'était que passager et j'étais certaine que ce que je ressentais était normal. J'ai malgré tout tenté d'en parler à ma gynécologue après 3 ans de calvaire, mais, elle persistait à me dire que tout ce que je ressentais n'avait aucun lien avec ce qu'elle m'a prescrit et que je devais m'estimer heureuse qu'un tel médicament miracle existe et puisse résoudre mes problèmes de pilosité. J'ai donc continué le traitement tandis que je m'enfonçais plus encore dans la dépression. Cependant, en 2012, j'ai arrêté pendant les vacances d'été: je me suis laissé juillet-août pour voir ce que cela faisait si mon corps ne recevait plus mes comprimés quotidien..belle erreur. J'ai eu des règles hémorragiques pendant 3 semaines sans arrêt si bien que j'ai été voir ma gynécologue de tout urgence afin qu'elle me prescrive un médicament puissant qui a mis fin à mes règles au bout de quelques jours. Totalement dégoûtée par cette tentative qui s'est avérée être un échec, j'ai repris mon traitement (Androcur + Provames) au mois d'août et ce jusqu'en août 2013: année où j'ai vécu la perte d'un être cher et que je désirais vraiment arrêter ce traitement qui ne ferait que m'enfoncer davantage. Bilan de ces 4 années? J'aurais aimé connaitre ces effets secondaires avant de prendre mon traitement: j'aurais surtout aimé savoir que la prise de ces médicaments induisait des perturbations du comportement et une telle emprise sur nos émotions...Aujourd'hui, je vais mieux. Bien évidemment, mes poils ont repris leur aspect initial: ils sont très foncés et épais mais je ne m'en préoccupe plus car je suis plus à l'aise avec mon corps désormais. Ma peau et mes cheveux ont perdu cet éclat qui les rendaient très beaux mais cela m'importe peu. Concernant mes règles, j'en ai eu de très abondantes le reste de l'année 2013 et j'en ai pas du tout eu en 2014. A partir de 2015, j'ai eu un cycle de menstruation irrégulier avec tantôt des règles abondantes pendant plusieurs jours, tantôt des règles qui passées presque inaperçues sur 2 jours. Cette année également, j'ai ce même cycle irrégulier.
2

Androcur

14/04/2016 | Femme | 42
cyprotérone (10mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
J'ai toujours eu de l'acné, plus jeune j'ai fait le traitement "roacutane". Mon dermatologue m'a fait des peeling et on a essayé plusieurs médicaments qui n'étaient pas satisfaisants. Du coup, comme j'avais un stérilet et à priori on ne peut pas cumuler le médicament avec le stérilet, je l'ai retiré et je suis repassée à la pilule. Erreur,!!!ca fait 1 an que je suis sous c...lire la suitee traitement, j'ai pris 7kg et je fais du sport régulièrement 2fois par semaine. Combien j'aurais pris de kg sans sport ! J'ai pris au niveau des fessés et j'ai un ventre d'une grossesse de 4 mois !!!Je n'ai plus de libido et en plus les plaquettes de cette pilule sont par 10, et boîte de 3 plaquettes,pas pratique lorsque l'on est sensé prendre 21 jours! Pour couronner le tout j'ai des poussées de boutons kystes qui font super mal. Je pense que je vais arrêter et remettre un stérilet, ce n'est plus possible.
3

Androcur

15/08/2019 | Femme | 33
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Bonjour, A l’âge de 29 ans,j’ai arrêté d’un coup ma pilule Diane 35 que je prenais depuis l’âge de 16 ans pour traiter une acnée(visage et surtout dos) j’étais célibataire et je ne souhaitai plus prendre d’ormones car j’avais tendance à grossir. Résultat:perte de poids effectivement(2 kg environ) mais un effet rebond,une acnée comme je n’avais jamais eu et absence de rè...lire la suitegles depuis l’arret...au bout de 6 mois de calvaire,j’étais en pleurs chez ma gynéco et elle m’a préscrit androcur associé à Provames. J’ai pris ce « traitement »durant 4 ans.Dès le début,j’ai perdu du poids,pas grand chose,2 kg,mais j’étais super mince et j’ai perdu le peu de poitrine que j’avais:je pouvais me goiffrer je maigrissais,bref je pensais que c’était juste mon métabolisme^^ L’acné a complètement disparu,j’ai eu la plus belle peau que je n’avais jamais eu,même sous diane 35.Plus un bouton c’était merveilleux! Et puis bon,j’avais des maux de tête en permanence,une absence de règles qui a duré pendant les 4 années de la prise,un manque total de libido(toujours célibataire donc je n’y faisais pas attention)pas d’émotions,impossible de pleurer par exemple. J’ai décidé de l’arrêter progressivement car je savais que c’était mauvais pour la santé,j’ai passé un IRM négatif. Evidement,mon acné est revenu en force avec mycrokistes et compagnie,mon cou et les joues remplies de gros boutons,ma peau est grasse comme jamais,j’ai un duvet qui est apparu et une pilosité qui revient plus vite alors que je n’avais jamais eu ce problème avant...j’ai repris les 2 kg perdus,ma poitrine est revenue(chouette)ma libido aussi,plus de maux de tête du tout,et j’ai mes règles de façon régulière(avec un syndrome prémenstruel à faire peur:humeur massacrante et seins très douloureux mais étrangement aucune douleur au ventre pendant les règles)je me sens mieux dans mon corps depuis que j’ai arrêté ce traitement bien que mal dans ma peau à cause de tous ces boutons mais je ne souhaite plus prendre de pillule. Je vais voir mon gynéco mardi car j’ai une petite boule apparente à la gorge et je me demande si ce n’est pas la tyroide... Et essayer de trouver une autre solution pour mon acné car c’est vraiment la cata!!!je pense à roaccutane mais c’est un traitemznt merdique aussi... Courage à toutes les victimes d’androcur car je sais qu’il y a eu des cas graves:(
3

Androcur

05/12/2016 | Femme | 45
cyprotérone (50mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
j'ai commencé androcur 50mg en remplacement de diane 35 ça fait 3 ans, au vu de mon age et de l'acné que j'avais avant, au début nickel, moins aujourd'hui, plus d'envie, plus de libido, gros gros dessèchement de partout, yeux, nez, bouche,peau, vagin, donc évidement, de très grosses douleurs pendant l'acte sexuel (insupportable), car vagin trop sec, les gellules qui st cen...lire la suitesés m'aider et qui servent a rien, une irritabilité voir pire de tous les jours, et mon mari est encore là, pour l'instant....si j'avais été au courant de tout çà.......j'en serais pas la, et j'en peux plus, ça me pourri la vie, et d'après ce que je lis...si j’arrête on repart a zéro, je vais reprendre RV avec ma gényco..je verrais :(
3

Androcur

26/05/2016 | Femme | 23
cyprotérone (10mg)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Mon dermatologue m'avait prescrit 1/2cp+ Diane35 pour traiter mon acné. Cependant, Diane 35 m'a immédiatement causé des problèmes veineux au niveau des jambes. J'ai donc décidé seule de prendre seulement 1/4cp d'Androcur seul pendant 21 jours par mois. Résultats positifs: Forte diminution de mon acné, perte de poids de 5kg sans aucun effort particulier, perte d'un bonn...lire la suiteet de soutien-gorge Effets négatifs: disparition quasi-complète de ma libido, sécheresse oculaire et cutanée (très supportable mais je ne peux plus porter de lentilles de contact) Le plus dur à supporter est l'absence de libido... mon copain en souffre beaucoup et moi aussi. Mais les effets positifs sont là... je ne peux pas me résoudre à arrêter le traitement. Car je suis aujourd'hui à ma morphologie idéale et n'ai quasiment plus d'acné... Pourquoi faut-il devoir choisir entre vie sexuelle et vie sociale?
3

Androcur

27/04/2016 | Femme | 29
cyprotérone (25)
Acné
Efficacité
Quantité effets secondaires
Gravité effets secondaires
Facilité d'emploi
Bonjour, J'aimerais à mon tour vous parler de mon expérience avec Androcur. J'espère que cela pourra vous aider si vous vous reconnaissez dans la description de mes symptômes. Agée de 29 ans et ayant des problèmes d'acné depuis toujours, c'est à dire mon adolescence, j'ai enchaîné les traitements (Roaccutane, Jasmine, Qlaira, etc.) dans l'espoir de pouvoir guérir, to...lire la suiteut du moins traiter, cette disgrâce corporelle. Comme ma dernière pilule en date ne me convenait pas (douleur récurrente dans une jambe), et sur les conseils d'une amie, j'ai décidé de retenter le traitement Androcur pour son double effet sur la peau et contraceptif. En effet, je l'avais déjà pris quelques années plus tôt et, si le résultat dermatologique était super, j'avais souffert de maux de tête et d'insomnies. Il faut dire que je prenais à l'époque 1 comprimé/jour + 2 pression d'Oestrogel. Je suis donc allée voir ma gynéco. qui m'a prescrit la moitié du traitement (soit 1/2 comprimé par jour + 1 pression de gel). Le traitement a globalement bien marché sur ma peau. De nature mixte (sèche et grasse), le sébum s'est régulé, les boutons ont disparu (certains revenaient de temps en temps mais ce n'était rien comparé à l'avant), mes cheveux se graissaient moins vite, ma pilosité était plus discrète. Bref, tout allait mieux. Jusqu'à il y a 2 mois. En couple depuis 1 an, j'ai constaté lors des dernières semaines de mon traitement que j'avais de moins en moins de désir pour mon copain. Et pourtant je l'aime et ne pense qu'à lui. Mon corps ne réagissait plus beaucoup à ses caresses, ne s'émouvait plus, malgré tous les efforts que mon copain déployait pour que ce soit aussi agréable pour moi. J'ai pensé que cela serait passager et qu'après tout le corps est parfois capricieux pour peu que l'esprit soit préoccupé. Or, à partir de ce moment-là, mon corps s'est mis petit à petit à ne plus avoir d'envie du tout ni à répondre aux sollicitations de mon copain. J'avais le sentiment que mon corps était en berne, qu'il était sec. Le mot asexué revenait alors en tête : j'avais l'impression que ni le corps de mon copain, ni le corps masculin (et encore moins féminin) ne m'intéressait, bref, que le sexe ne m'intéressait plus, que j'étais devenue une blasée des étreintes à à peine 29 ans alors que je suis pourtant comblée en amour... En parallèle, j'ai développé des maux de tête qui se manifestaient dès le matin et duraient toute la matinée. J'étais de mauvaise humeur, gênée par ce nuage noir que j'avais dans la tête et qui m'obscurcissait la pensée. Je me suis remise en question sur moi-même en me demandant si je n'avais pas un problème, si j'aimais finalement réellement mon copain, si j'étais vraiment une vraie femme, si je ne cachais pas une homosexualité refoulée même si le corps des femmes ne m'attire pas du tout... Je voyais mon copain préoccupé par ce corps inerte malgré ses efforts et un peu déboussolé mais il ne m'a jamais fait de réflexion désobligeante. J'ai pensé à consulter un sexologue. Mais une matinée, après une énième soirée où mon corps m'avait fait défaut, à nouveau prise de maux de têtes, j'ai pensé à la fois où je prenais Androcur quelques années auparavant. Et j'ai repensé à ces maux de têtes persistants qui m'avaient beaucoup gênée. Après avoir arrêté Androcur, ils avaient disparu. Je me suis alors renseigné sur ce médicament sur Internet et ai découvert que plein de femmes avaient le même problème que moi. Il y a deux semaines, j'ai donc pris en RDV avec ma gynéco., complètement amortie, qui n'avait pas l'air d'être au courant de tous les effets secondaires d'Androcur. Après avoir évoqué tous mes symptômes et suggéré d'arrêter le traitement, elle est allée dans mon sens sans avoir trop l'air convaincue. Pourtant, j'ai bien fait d'arrêter... Au boût d'une semaine, ma libido est revenue, enfin... Mon corps se remet à vivre, à désirer, à ressentir, à apprécier et à vibrer... Mon copain n'en revient pas et apprécie doublement car mon corps semble être sorti d'une longue torpeur, d'un long sommeil et a beaucoup d'appêtit. Si je redoutais il y a un mois nos ébats et évitais le contact ou essayait de préparer mon corps (sans succès), en cachette pour ne pas vexer mon copain, maintenant je n'ai plus de crainte. La conclusion est que je pense qu'Androcur a eu réellement un gros impact sur ma libido et que l'impact sur ma vie personnelle aurait pu être franchement néfaste à la longue si je n'avais pas arrêté ce traitement. Au fait, contre toute attente, ma peau est quasiment restée comme telle. Si la peau est un peu plus grasse, je n'ai pas de poussée de boutons... Pourvu que ça dure!
12

Médicaments avec le plus grand nombre d'avis

Levothyrox (1646) - Glande thyroïde - hypothyroïdie (à action lente)
Mirena (1559) - Contraception - autre
Tramadol (914) - Douleurs - morphine
Paroxetine (707) - Dépression - antidépresseurs IRS
Effexor (658) - Dépression - antidépresseurs autre
Champix (584) - Toxicomanie
Lyrica (558) - Epilepsie
Simvastatine (505) - Cholestérol
Sertraline (495) - Dépression - antidépresseurs IRS
Amoxicilline (487) - Antibiotiques - pénicillines à large spectre
Seroplex (407) - Dépression - antidépresseurs IRS
Cymbalta (394) - Dépression - antidépresseurs autre
Tamoxifene (368) - Cancer - hormones et antihormones
Crestor (353) - Cholestérol
Citalopram (353) - Dépression - antidépresseurs IRS
Deroxat (350) - Dépression - antidépresseurs IRS
Metformine (344) - Diabètes - médicaments oraux
Tahor (296) - Cholestérol
Propranolol (275) - Tension artérielle - beta bloquant
Abilify (269) - Psychose / schizophrénie - antipsychotique
Victoza (261) - Diabètes - médicaments oraux
Concerta (246) - ADHD - psychostimulants
Bisoprolol (243) - Tension artérielle - beta bloquant
Cerazette (241) - Contraception - autre
Keppra (240) - Epilepsie
Roaccutane (235) - Acné
Doxycycline (230) - Antibiotiques - tetracyclines
Pyostacine (224) - Antibiotiques - autre
Aerius (223) - Allergies
Lexapro (221) - Dépression - antidépresseurs IRS

disclaimer  Les évaluations de cette page sont écrites par les utilisateurs eux-mêmes ; ces avis sont d’abord lus, et éventuellement adaptés afin de répondre à nos standards en ce qui concerne l’évaluation d’un médicament, avant d’être approuvés. Pour partager des évaluations, il n’est pas nécessaire de posséder des connaissances médicales. De cette façon, les évaluations reflètent seulement une image fidèle des expériences propres aux utilisateurs et pas celle du propriétaire de ce site web. N’oubliez-pas que les expériences peuvent varier selon les individus et que pour tout avis médical, il faut toujours prendre contact avec votre médecin ou votre pharmacien.