ISO 27001

La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

Levothyrox en France:
Bioéquivalence démentie par Real World Evidence


En 2017, nous avons remarqué une énorme augmentation du nombre d’avis déposés concernant des expériences avec le Levothyrox sur notre site français. Une adaptation de la formule du médicament semble en être la cause.
En septembre 2017, nous avons publié un article sur nos découvertes dans l’article Depuis la modification du Levothyrox, le nombre d’utilisateurs insatisfaits a plus que doublé.
Depuis cette publication, il s’est passé beaucoup de choses. Il est paru un rapport émanant de l’agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, ANSM, qui signale un dérèglement possible de la glande thyroïde et l’augmentation des effets secondaires. Une promesse a également été faite par la ministre des Solidarités et de la Santé d’élargir l’offre thérapeutique et, depuis octobre, il est possible de changer de médication si aucune stabilisation ne se produit après le passage à la nouvelle formule de Levothyrox.


Nous nous demandions comment les patients vivaient tout cela et nous avons envoyé une enquête détaillée à 1 269 personnes qui avaient déjà déposé un avis sur le Levothyrox sur notre site français. Toutes les réponses arrivent à la même conclusion : la bioéquivalence de la formule de Levothyrox est démentie par les preuves émanant des expériences vécues.
Réponse taux/délai

Le taux de satisfaction est radicalement modifié

Les patients qui étaient très satisfaits, avant le changement de formule, de leur traitement et ne ressentaient que peu de symptômes et de moindre importance, ressentent depuis que la formule a été modifiée complètement le contraire.

Combien d’effets secondaires avez-vous ressenti?

Quantité effets secondaires avant le changement
Quantité effets secondaires aprés le changement


Comment qualifier les effets secondaires ressentis?

Gravité effets secondaires avant le changement
Gravité effets secondaires aprés le changement


Effets secondaires nommés:

Avant le changement
Après le changement
"...maux de tête; vertiges; fatigue; cheveux et ongles cassés..."

"...fatigue, douleurs articulaires..."

"...Aucun effet secondaire..."

"...perte d'équilibre, tachycardie, fatigue..."
"...Crampes dans les jambes particulièrement douloureuses, spectaculaire perte de cheveux, soudaine baisse de ma vue, apparition de filaments de corps flottants dans un œil, douleurs articulaires "invalidantes", sensation de palpitations cardiaques..."

"...très énervé , insomnie, dépression, grand mal de tête, trouble de la vue, problème articulaire et grande anxiété..."

"Diarrhées, tachycardie, vertiges, paresthésie au pied, crampes, déprime, vie au ralenti, surdité unilatérale qui empirait..."

Il est important de remarquer que les patients avec une affection de la glande thyroïde vivent une longue et difficile période (jusqu’à plus d’une année) pour finalement trouver le bon dosage d’hormones thyroïdiennes.
Vous pouvez ainsi en déduire que les patients et leur médication sont minutieusement réglés. L’adaptation de la formule a fait en sorte qu’un dérèglement inattendu se produise avec tous les effets secondaires qu’il a entrainés.

Si des modifications sont faites, dans la réalité...

  • 44,7 % des patients ont dû adapter leur dosage.
  • Finalement, 79,5 % a changé totalement sa médication et 8,8 % veut encore le faire.
  • La plupart des changements correspondent aux choix proposés par le ministère des solidarités et de la santé c’est-à-dire : L-thyroxin Henning (28,3 %), Euthyrox (27 %), L-thyroxine Serb (4,6 %).
Ce qui est encore le plus significatif, c’est le fait que 32 patients se sont sentis obligés d’aller acheter leur médication à l’étranger pour pouvoir se sentir de nouveau ‘normal’.

Origine des médicaments


À quel point êtes-vous satisfait de votre médication?

Satisfaction avant le changement
Satisfaction aprés le changement

...les expériences parlent d’elles-mêmes:

"...ce traitement m'a privé d'un an de ma vie. Je commence tout juste à aller mieux. Je voulais faire un troisième enfant mais..."

"Je suis scandalisée que l’on joue sur la santé des gens. J’ai fait le lien de mes maux via les médias en août 2017. Plusieurs médecins m’ont traitée de folle et prescrit des calmants que je n’ai jamais pris évidemment..."

"Vertiges, épuisement, chute de cheveux, nausées, ont disparu en 8 semaines mais les douleurs abdominales au niveau du pancréas et la perte d’appétit et un reste de fatigue chronique ont persisté jusqu’à mi-février. J’ai retrouvé mon état « normal » au bout de 5 mois 1/2..."

Si nous avions su cela...

Les patients se sentent très frustrés par le manque de communication. Le trois quart des patients n’a pas été mis au courant du changement de la formule.

Communication vers le patient

"...très en colère par le déni des médecins et autorités médicales de santé, plus confiance en les labos. On a servi de cobaye à notre insu et on nous a fait passer pour des dépressifs. J’ajoute que mes analyses sont restées normales, sauf mes transaminases qui avaient doublées..."

"Les réactions générales du corps médical (sauf quelques exceptions, heureusement) ont été et sont encore inappropriées et méprisantes à l'égard des douleurs endurées et de l'incertitude pour l'avenir proche. Rien n'est solutionné."

Il ressort également de ces réponses que les patients n’ont pas été mis au courant de la possibilité de changer de médication quand cela a été rendu possible par le ministère des solidarités et de la santé, ou alors qu’ils n’ont pas eu du tout la possibilité de changer. Ainsi, les patients ressentent la communication comme insuffisante et l’action du ministère comme très inadéquate.

"J'aimerai revenir à l'ancienne formule mais mon médecin ne veut pas, j'ai le sentiment de ne pas être entendue..."

"Ma vie a été volée à cause de ce changement de levothyrox, j'ai 60 ans et trop de souffrances physiques et morales, mon corps souffre, je suis devenue une grabataire"

"...la réaction du ministère de la santé a été catastrophique. Mais ce qui est le plus choquant, c'est la réaction des médecins (informés) et des spécialistes qui doutent de nos propos et de nos difficultés!! J'ai même entendu dire de la part d'une amie endocrinologue qu'il s'agissait d'une psychose collective!!"

Les patients sont furieux du manque d’information et ne se sentent pas pris au sérieux. 91 patients ont entretemps lancé une procédure (collective) juridique.

Conclusion

L’adaptation de la formule du Levothyrox a eu énormément d’influence sur la vie d’un nombre très importants de personnes. De sérieux effets secondaires se sont produits, obligeant la recherche de solutions. Certains ont pu trouver une solution par une adaptation du dosage mais d’autres ont dû passer à un autre médicament, certains ont même dû l’importer de l’étranger. Ce qui est ici, peut-être la plainte la plus importante, c’est le manque de communication et de compréhension.

Cette situation montre que de petits changements dont on pensait qu’ils n’étaient pas importants, peuvent pourtant avoir de grosses conséquences sur la santé des patients. Les études de bioéquivalence ne peuvent pas prévoir ce que vivra le patient et devraient être considérées comme insuffisantes si cela concerne des réponses réelles.


Par , publié 15-06-2018


Donnez votre avis sur votre utilisation médicamenteuse

Profitez de la musique, applications, livres, etc.

Partagez vos expériences sur l’utilisation de médicament et participer ainsi au tirage pour gagner un bon cadeau
Google Playstore ou Appstore
d’une valeur de 15 euro!


Donnez votre avis!
Bon cadeau Appstore
Bon cadeau Google Playstore