La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

La plate-forme indépendante où l'on partage les expériences avec les médicaments

This website is hosted on a Carbon neutral infrastructure. This website is hosted on a company which complies to standard ISO 27001:2005 for Information security management systems.
avis par médicament

Rivotril


Epilepsie
Votre avis

Prescrit pour:
Satisfaction sur
4
3,5
3,5
4,5
3,5

104 avis
Page 1 sur 1

19/10/2014
Homme, 52 ans
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Crampes jambes

Satisfaction sur
4
4
4
4
ans , gouttes suites a une operation jais eu des problèmes, au niveaux des douleur celui ci et tres eficace mes l ont est tres tres dependant de plus j ais souvent envie de dormir les medecin de faire attention a ne vas je trouve la nouvelle mesure tres bien je voudrais me faire me deliver de ce medicament donc je fait le fait part etape le donner a tous vas je tr...lire la suiteouve que celjambes ,je prend du rivotril depuis depuis
23/09/2014
Femme, 56 ans
Satisfaction générale 3

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
4
3
4
5
bonjour je suis une dame de 56ans en 1995 mon médecin m inscrit le rivotril pour calmé les crise angoisse et aujourd’hui les médecins me demande d’are ter que faire j aimerais bien aréter je n'arrive ils mon inscrite ce medecament pendant 19 ans
07/09/2014
Femme, 79 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Syndrome des jambes sans repos

Satisfaction sur
5
5
5
5

02/09/2014
Femme, 52 ans
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Arthrose

Satisfaction sur
4
4
5
5
Depuis l'âge de 35 ans je suis réveillée la nuit par des douleurs "cervicales", je m'explique : Cela a commencé par des douleurs violentes dans les oreilles qui m'ont conduite chez un ORL qui n'a détecté aucune anomalie. En discutant avec différents professionnels de santé (kiné, médecin, orthodontiste de mes enfants) je me suis dirigée vers un dentiste "posturologue" qui ...lire la suitem'a fait porter une gouttière. Un peu d'amélioration mais rien de miraculeux car mes douleurs continuaient de me réveiller chaque nuit. j'ai essayé toute sortes d'oreillers de postures, plus ou moins bonnes pour me soulager, sans véritable amélioration. Les divers examens (radios, scanners) ont confirmé une discopathie cervicales sur plusieurs étages ; les années n'ont rien arrangé au contraire puisque les douleurs se sont aggravées et étendues aux clavicules, aux épaules et aux coudes. Vers 45 ans j'ai fini par consulter un rhumatologue qui m'a prescrit des antalgiques classiques et en plus du Rivotril à prendre le soir (5 gouttes) - je précise que je suis allergique aux anti-inflammatoires. Là, enfin un vrai soulagement ! je n'ai pas eu besoin d'augmenter les doses sauf tout récemment. Pratiquement pas d'effets secondaires à part peut-être quelques trous de mémoire, mais comme je subis depuis peu les affres de la ménopause cela en est peut-être responsable aussi... Pour éviter d'avoir à continuer ce médicament qui présente des risques de dépendance (je ne le sais pas encore) ma nouvelle rhumato m'a prescrit du Lyrica que je commence aujourd'hui. J'ai une peu le trac quand je lis tous les effets secondaires et j'espère ne pas avoir à regretter ce changement thérapeutique. Mais qui ne tente rien n'a rien...Entre les bouffées de chaleur, l'arthrose et les migraines qui on débarquées il y a 7 ans, il faut bien que je trouve quelque chose pour supporter mes nuits mais aussi mes journées. Je précise que je suis infirmière à domicile et que je suis au volant une bonne partie de ma journée. La suite sur le forum concernant le Lyrica...
14/08/2014
Homme, 58 ans
Satisfaction générale 2

Rivotril (clonazépam)
Épilepsie

Satisfaction sur
4
1
1
5
Bonjour, Suite à mon opération d'ablation de l'hippocampe en 2002, je ne suis plus épileptique mais je ne peux pas me passer de ce médicament, c'est une drogue à ne jamais toucher. Depuis janvier 2014, je suis sur une nouvelle tentative d'arrêt de cette drogue, résultats : douleurs abdominales, tension jambes, douleurs dorsales, extrasystoles, tension dans les jambes, ...lire la suite............. Cdt, Alain
23/07/2014
Femme, 38 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
5
3
1
5
j'ai eu un cancer, un sarcum d'ewing à l'aile iliaque droit. chimio, autogreffe et grosse chirurgie orthopédique en 1993 et une hernie discale en 2005. douleurs affreuses mais depuis 9 ans j'ai un traitement prescrit par le centre anti douleur. il mettait prescrit du rivotril mais depuis quelque temps c'est interdit et c'est réservé aux épileptiques. c'est le seul médicame...lire la suitent qui arrivait à me soulager et en cas de crise quelques gouttes sous la langue et j'étais soulagée. pourquoi une telle interdiction alors que c'est enfin un médicament qui arrivait à me soulager. êtes vous dans le même cas?
19/07/2014
Femme, 49 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Troubles d'angoisse

Satisfaction sur
5
5
4
5
J'avais subit de la violence conjugale qui avait déclenché des crises d'angoisses, j'anticipais les gestes que mon époux aurait pu faire. Les symptômes étaient tellement important que je me serait jeté en bas du 6ièmes étages pour m'en libérer... et la nuit je pensais sans cesse tel un film qui défile sans jamais s'interrompre donc insomnie totale. Mon médecin m'avait alo...lire la suiters prescrit du Rivotril en comprimé 0,05mg 3 fois par jour pendant 3 mois, à cette dose je me sentais comme sur une autre planète, pas très alerte. Par la suite je prenais un comprimé avant d'aller dormir et dans la journée seulement si je faisais une crise d'angoisse et ça allait mieux. Un an plus tard j'ai divorcé donc ma vie est devenu plus calme alors j'avais passé à ½ comprimé au coucher et ce pendant quelques mois, le temps de reprendre confiance en moi. Après 2 ans j'avais complètement arrêter d'en prendre et tout allait bien. 5 ans plus tard j'ai vécu du harcèlement psychologique au travail et les crises d'angoisses ont recommencé donc j'ai recommencé à prendre du rivotril mais à faible dose, ½ comprimé en journée au besoin afin de pouvoir continuer à travailler. Après quelques années j'ai quitté mon travail... Par la suite j'ai réduit ma dose à ¼ de comprimé au coucher seulement et comme on m'avait dit qu'il y avait accoutumance je crois qu'après quelques années que ¼ de comprimé n'avait plus aucun effet donc c'est seulement la confiance qui fait que je dors bien... Pour moi le Rivotril que j'ai surnommé "Anti pensé" est un médicament miraculeux!!! J'avais des amis entrepreneurs qui faisaient de l'insomnie parce qu'ils pensaient trop et je leur avais parlé de ce médicament miracle et leurs médecins leur en avait prescrit et par la suite ils m'avaient remercié car avec le Rivotril ils avaient retrouver un bon sommeil récupérateur, eux aussi disaient que c'étaient miraculeux... Je prend encore mon ¼ de comprimé au couché et cela ne m'empêche pas d'être alerte dans la journée et pour terminer je pense que lorsqu'on n'a beaucoup souffert du manque de sommeil que le ¼ de comprimé est pris seulement de peur de ne pas dormir, une sécurité alors je me prépare psychologiquement à l'arrêter pour de bon. Très efficace et je le recommande!!! P.S. L'arrêt doit ce faire graduellement en diminuant la dose chaque semaine!!!
12/06/2014
Homme, 63 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Syndrome des jambes sans repos

Satisfaction sur
5
5
5
5
Depuis plusieurs décennie je souffre du syndrome des jambes sans repos, j'ai pris la connaissance de la maladie il y a deux ans environ, avant je croyais que s'était du a des problèmes circulatoire. Dès que je m'allongeais pour dormir il me venais une excitation dans les jambes, chaleur, fourmillements, léger courant électrique, difficile à décrire et donc on agite les ja...lire la suitembes pour se soulager, j'en ai pas vraiment parlé à mon médecin sinon que j'était insomniaque, je me suis habitué a prendre 1mg de noctamide avant le couché pendant des années ce qui me faisait dormir mais pas me reposer, je retrouvait le matin souvent les draps en boule au pieds du lit et j'était surtout fatigué toute la journée, envie de dormir. Donc au bout de deux ans je me décider d'aller voir un neurologue, ce dernier ne pouvant me prescrire le traitement habituel (médicament pour parkinson) à cause des effets secondaires dont j'étais un sujet à risque, m'a prescrit du Rivotril en diminuant et suppriment progressivement le noctamide. Bonheur je dois constater la disparition complète de mes problèmes de jambes et depuis un sommeil récupérateur et une bonne forme la journée. J'ai constaté en lisant nombre de fiches qu'il y a surtout des problème lorsqu'on arrête d'en prendre, parce qu'il y a accoutumance. J'ai donc pris la décision de ne jamais m'arrêter et de continuer a voir mon neurologue, de toute façon j'étais déjà drogué au noctamide , je change juste de substance mais quel différence de résultat.
03/04/2014
Femme, 49 ans
Satisfaction générale 1

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
4
1
1
5
opérée hernie discale octobre 2003 - fibrose diagnostiquée ensuite suite opératoire début 2004 : crampes nocturnes essentiellt et selon positions en journée pour tenir le coup au travail donc dormir à peu près convenablt et après tatonnement d'un généraliste, pour le citer : T. => prescription de gouttes RIVOTRIL le soir (25 gttes) les douleurs au dos étaient toujours l...lire la suiteà selon l'activité la pharmacie qui me délivrait le Rivotril m'apprend début 2012 que les généralistes ne pourront plus le prescrire j'en parle donc à ce " toubib " T. qui me répond qu'avec le cachet de son chef " psychiatre " ds ville voisine il pourra me le prescrire qd mm ayant un soupçon de pressentiment qt à la bonne foi j'ai commencé à diminuer la dose de moi mm (le sevrage avait donc débuté sans vraiment connaissance de cause de ma part) le mois d'après, j'en reparle à T. qui me dit qu'ayant des conscultations "psy" sur la ville voisine, il me procurera le Rivotril ..... ????? évidemment ce prétendu " toubib " avec sa bonne conscience pro m'a tout bonnement enflé..... POURQUOI..... je me pose toujours la question à ce jour lors de la dernière visite en son cabinet il était bien plus nerveux que moi à la pharmacie, les employés n'ont rien compris non plus..... ils se sont " arrangés " avec lui pour sa dernière prescription, qu'il n'aurait pas du faire ..... et depuis j'en paye les conséquences :'( les effets secondaires dûs au sevrage forcé sont très pénibles j'ai fais les frais de l'incompétence notoire de T. ce prétendu toubib.... sans conscience professionnelle, ni ethique..... et bonne foi déplorable.... et d'un point de vue humain.... quoi dire :( physique et mental les effets du sevrage sont terribles et pour ma part, au vue des doses journalières (de25 à 50gouttes) depuis 2009 jusqu'à mars 2012...... je ne suis toujours pas remise et ce sans compter un capital santé pas très valeureux non seulement j'ai du me diagnostiquer, sevrer seule car je n'ai pas retrouver de docteur suite à cela et ma confiance n'est toujours pas d'actualité je ne comprenais pas ce qui m'arrivait, j'ai cru crevé j'avais mes fils à m'occuper, la maison à gérer.... je vis seule avec eux j'ai couper petit à petit tous liens avec l'extérieur car je n'étais plus apte physiquement et mentalement, car ce médoc RIVOTRIL "bouffe" les neurones je ne pouvais plus aligner 2 mots migraines douleurs ds tout le corps plus de coordinations des membres plus d'équilibre (gestion maison, repas, conduite voiture, marche...... courses alimentaires...) tremblements sueurs la tête qui éclate de la ouate ds la bouche comme si la langue et l'intérieur de la bouche étaient gonflés BREF UN ETAT LAMENTABLE et une perte de la mobilité donc manque d'exercice physique LA LISTE EST LONGUE et toujours pas retrouvé un état physique à peu près convenable je vais stopper ici car rien de plus à rajouter sauf une impression d'injustice (Rédaction: nom supprimé selon notre protocole. meamedica.fr)
16/02/2014
Homme, 61 ans
Satisfaction générale 2

Rivotril (clonazépam)
Dépression

Satisfaction sur
3
2
2
5
Bonsoir ! J'ai pris du rivotril en gouttes, pendand 6 ans, un neuropsychiatre me l'avait donné pour une dépression suite a fermeture d'entreprise donc sans emploi, j'en ai pris 7 gouttes le soir pour dormir, en 2011 il me dit qu cela peut provoquer la maladie d'Alzheimmer, sans autre precisions ou mise en garde, fin 2012 pris de peur j'ai cessé d'en prendre en 15 jours, ce...lire la suite fut rapidement l'enfer, je ne pouvais plus manger, parler, tremblements, douleurs difficultés pour tout, cela fait plus d'un an maintenant, je remange, mais les autres symptomes sont toujours là,je prends 1 valium 10 mg et 30 mg de miansérine por dormir, mais j'ai des problèmes de mémoire, tremblements, difficultés pour tout, machoire qui se contracte, insomnies, peur, enfin, je peux meme pas tout cité, svp aidez moi,merci !
16/02/2014
Homme, 61 ans
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Dépression

Satisfaction sur
2
3
1
3
bonsoir ! Je n'avais pas beaucoup de douleurs, mais état dépressif, après fermeture d'entreprise, donc sans emploi à 54 ans,on m'a conseillé un neuropsychiatre, qui dans un premier temps, m'a prescrit du théralène pour dormir, puis sans que je le demande, il a changé pour du rivotril en gouttes, sans m'expliquer ce qu'était ce produit, et sans mise en garde, sur l'utilisa...lire la suitetion, après plusieurs annés, il m'a dit que cela pouvait provoquer la maladie d'Alzheimer, sans me dire de cesser d'en prendre, j'ai pris peur, et j'ai arretté sur 15 jours, et là, l'enfer, je ne pouvais plus manger, tremblements, mouvements involontaires des machoires, peur, insommnies, enormes faiblesse dans les membres, douleurs, cela fait plus d'un an je mange, mais l'enfer continue, svp aidez moi.
18/12/2013
Femme, 60 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Arthrose

Satisfaction sur
5
5
5
5
Bonjour Je prends du rivotril 2.5 mg en gouttes depuis plus de 10 ans, mais seulement quand je sais que je ne vais pas pouvoir dormir, c'est pour endormir mes douleurs d'arthrose, de fibromyalgie et d'ostéoporose. Depuis plus de 10ans, j'ai dû utiliser 4 ou 5 flacons de 20 ml, donc je n'en abuse pas. Mon médecin traitant me l'a prescrit dernièrement pour continuer à...lire la suite en prendre de temps en temps, et impossible d'en avoir en pharmacie, il faut passer par un neurologue. Donc il faut que je prenne rendez-vous chez un neurologue ; j'imagine la conversation : - bonjour docteur, je ne suis pas malade, pas de maladie d'Alzheimer, pas de Parkinson, pas d'épilepsie, pas de ......., pas de ........., mais il me faut du rivotril. - madame, vous vous foutez de moi, oust dehors. Et bien je viens de commander mon rivotril dans une pharmacie allemande, j'ai envoyé mon ordonnance, c'est très cher, mais pour moi, c'est indispensable quand j'ai trop mal, et ça m'arrive par crises, donc pas tous les jours. Par contre le prix est exorbitant en Allemagne, tant pis, du coup j'ai pris un flacon de 50 ml, et il va me durer 3 ou 4 ans. Et voilà ! j'aurai mon rivotril. Merci la Haute Autorité de Santé de France, et merci l'Europe de nous permettre d'aller voir ailleurs.
01/05/2013
Homme, 53 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
5
5
5
3
je prenait régulièrement du rivotril suite a des mots de téte trés violent et des gros problème d, acouphène j,ai du arrêter le rivotril puisque c,est la loi. depuis de nombreux mois on a voulue me remplacé par autre chose et je ne suis plu le même personnage .je ne réagit plu ,mes mots de téte sont toujours la et même trés violent je ne sourie plu comme avant et je ...lire la suiteparais bizarre ,je m,en rend conte avec mes relations qui sont plu avec autans d,untérét trop mou pour tout . toujours des crampes insupportable aux jambe et je n,avance plu en rien . mes acouphène sont toujours la ,plu de mémoire les mains les bras sont différent je sombre dans une dépression inquiétante car je souffre trop.que faire car moi je peu pas vivre comme ça .non je ne m,accepte pas .si ça ne change pas puisque les médecins ne peuvent rien faire je métrerais fin a mes jours car ce n,es pas vivable
11/04/2013
Femme, 67 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Rhumatisme

Satisfaction sur
5
5
5
5
j'ai des rhumatismes et de l'arthroses dans tous mes os ,la journée je prends tous le jours 1 gélule de PIASCLEDINE 300,4 DOLIPRANES voir du Mobic7,5 mg , mais pour pouvoir dormir je prends 5 gouttes de RIVOTRIL , ce qui me permets de me détendre et de trouver le sommeil. POURQUOI LE RHUMATOLOGUE NE PEUT IL PLUS PRESCRIRE CE MEDICAMENT
05/04/2013
Homme, 40 ans
Satisfaction générale 2

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
2
1
2
4
J'ai été candidates au rivotril, au lyrica, au lexomil... panoplie habituelle pour diverses douleurs cervicales avec fourmillements aux mains, douleurs musculaires, acouphènes, énorme fatigue, insomnies... avec l'aide d'un médecin (diplomé !) nous nous sommes orientés vers la recherche d'une intoxication aux métaux lourds, dont le tableau clinique correspond. Cependant l...lire la suite'intoxication aux métaux lourds de façon chronique n'ai pas reconnue en france. Je me suis orientée vers un laboratoire en Allemagne (il y en a aussi en belgique), intoxication confirmé ! Mercure, Aluminium, cadmium, arsenic... la liste est longue. J'ai fait le protocole allemand avec des chélations et je suis guéri !!! je vous invite à chercher les causes possibles : amalgames dentaires remplie de mercure !!!!! c'est enfin interdit en france depuis juin 2012 !!! et interdit dans de nombreux pays depuis longtemps et reconnue comme puissant toxique !! l'aluminium dans les vaccins.... chercher sur internet , c'est une piste à ne pas négliger, croyais moi si j'avais suivi les conseil d'un éminent rhumatologue, j'aurai pris tous ces médicaments pendant des années, il m'a fallut seulement un an pour retrouver la santé. bon courage à tous.
09/03/2013
Femme, 57 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Migraine

Satisfaction sur
5
5
5
5
J'ai 57a le rivotril j'en prends depuis 10 ans environ il m'a été prescrit par 1 neurologue en traitement de fond et en cas de crise je prenais 1 ou 2 apranax (anti-inflammatoire) j'ai des migraines depuis l'âge de 7a. Donc le rivotril a été le remède mirable pendant 8a ensuite de moins en moins efficace mes migraines sont revenues. Je prenais 15gtes de 2, 5mg ts les soirs...lire la suite. Mon généraliste m'a fait arrêter ce medoc progressivement il m'a fait prendre de lyrica et là horreur ce dernier me donne des vertiges, des vomissements, enfin presques tous les symptômes de sa longue liste d'effets indésirables. En fait ça me rappelle les 2a du parcours hospitalier neurologique où le médecin m'a fait essayer ts les médocs du marché qui aurait pu me servir de traitement de fond, ils étaient totalement inefficaces et ils me rendaient malades. Avec lyrica j'ai l'impression que je revis ce cauchemar j' en prends 125mg et il me rend tellement malade que je vais le diminuer petit à petit.
12/02/2013
Femme, 51 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
5
4
4
5
j'ai 51 ans . Je souffre des cervicales depuis longtemps et j'avais jusqu'en 2003 des fourmillements dans les mains et le bras endormi la nuit . On m'avaiit propsé de tuer le nerf d'arnold ( par thermocoagulation ) mais j'ai refusé et en 2003 on m'a prescrit le Rivotril( 10 gouttes le soir ) / un miracle . Je ne souffrais plus du tout .J'ai essayé de me sevrer à maintes ...lire la suitereprises car j'essaie de me soigner en Homéopathie , sans succès .Suite à la nouvelle législation , j'ai consulté un neurologue qui m'a prescrit du Lyrica et qui a entrepris de me sevrer .C'est dur , très dur , un enfer je prends 150mg de lyrica le matin et 150 le soir et 2 gouttes de rivotril .Le sevrage a été trop rapide et je souffre , j'ai la sensation que ma tête est dans un étau , sensation d'endormissement de la tête , j'ai l'impression que j'ai bu , je suis sur un bateau .En fait , jene trouve pas les mots pour décrire ce que je ressens .En plus je suis irritable .Je vais consulter à nouveau car je pense que le sevrage a été trop rapide .Si quelqu'un vit la même chose que moi , n'hésitez à me le dire ,
24/01/2013
Femme, 66 ans
Satisfaction générale 2

Rivotril (clonazépam)
Syndrome des jambes sans repos

Satisfaction sur
2
2
3
4
je viens de commencer avec ce médicament (rivotril) . je ne pouvais pas dormir, très grosse agitation dans tout le corps. auparavant quelques mois avec ropinirol (2 x 2 mg par jour), cela aidait pour dormir mais pas en ce qui concerne les jambes agitées, surtout le soir, et si je le prenais plus tôt en soirée alors j'étais vite somnolent. donc j'essaie maintenant avec riv...lire la suiteotril , suis en période d'accoutumance mais sans succès jusqu'à maintenant.
01/01/2013
Femme, 70 ans
Satisfaction générale 3

Rivotril (clonazépam)
Syndrome des jambes sans repos

Satisfaction sur
4
2
3
2
depuis longtemps je prends rivotril. en principe je prend un cachet et demi donc 3 mg au total. ces derniers temps beaucoup de crampes dans les orteils donc difficile de dormir. quand les crampes sont passées, je prends alors 2 mg et je m'endors de suite. la nuit je vais souvent aux toilettes. je ne sais pas si c'est la cause. une fois j ai stoppé et la même nuit, des hal...lire la suitelucinations, donc plus jamais je suis une femme de 70 ans. je voudrais bien ne plus avoir des jambes sans repos. quelqu ún avec une idée ? je n'ose jamais boire un verre de vin le soir par exemple. je sais bien que tous les médicaments qui terminent par 'pam' sont addictifs.
08/12/2012
Homme, 50 ans
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
5
3
2
5
suite a necrose moelle 2e lombaire & apres. 2 prises de skenan 30 LP + 4 prises (d'un actiskenan 20 Liberat.Immediate + 1 RIVOTRIL 2 g (celui la c'est vaiment une saleté mais bon tres efficace) + 1 neuroutin 800 -ou generique gabapentine- ) et tout baigne, mais effectivement des effets de somnolence leger, et de temps en temps (1 fois par an et 1 fos tous les 3 ans serieus...lire la suitee en 10 ans) une catalepsie de 2-3 jours (surdose par accumulation residuelle de la benzodiazepine actif du rivotril ; reveil aux urgences lol) mais ce serait surtout du au rivotril. pas de pb intestinaux car je suis partiellement paralysé la aussi. resumé une triterapie visiblement plus eficace que la morphine seule (j'ai mis un peu de temps a trouver les 3 indispensables) ; en revanche je me suis fait enlever le neurostimulateur electrique implanté sous les cotes -me reste les electrodes en acier- car une efficacité decroissante en 2 ans. Les pb d'endormissement se font toujours sentir par avance donc pas de pb pour conduire. (& 3 autres medic. pour les plaquettes sanguines, colesterol et brulures d'estomac induits par la paraplegie & medics)
26/11/2012
Femme, 55 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
4
5
5
5
j'utilise rivotril comme décontractant musculaire pour la nuit à cause de mon torticolli spasmodique. le tremblement de la tête et le spasme. dans la journée c'est gérable mais dès que la tête repose sur l'oreiller alors le tremblement commence. rivotril m'aide à m'endormir. auparavant je ne dormais presque pas et maintenant oui. je suis de nouveau reposé pour travailler....lire la suite à conseiller pour ceux souffrant de spasme.
23/11/2012
Femme, 39 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Multiple sclérose en plaques

Satisfaction sur
5
5
5
5
toujours mal au bras gauche, adoucit et enlève le plus aigu de la douleur. mais combien prennent les autres ? je vois toujours 1 par jour, donc 4 c'est beaucoup ?
22/11/2012
Femme, 42 ans
Satisfaction générale 3

Rivotril (clonazépam)
Épilepsie

Satisfaction sur
4
3
2
4
je le prends pour épilepsie nocturne ce qui me rend somnanbule. j'ai moins de crises dans la journée mais je deviens plus sombre aussi. sans envie de rien.
17/11/2012
Femme, 70 ans
Satisfaction générale 1

Rivotril (clonazépam)
Mal aux dents

Satisfaction sur
3
1
1
4
C'est ma mère qui prend du rivotril en forte dose depuis des années. Elle essaie de se sevrer et c'est l'horreur. Elle passe d'états d'euphorie, à des états d'agressivité envers ces proches . Elle est toujours en rébellion, fragile , dépendante, vulnérable et dangereuse pour elle même et les autres . Elle détruit son mariage , veut faire sa vie seule mais en est incapable ...lire la suite. Elle est droguée. Elle est passée à 5 gouttes , prend de la cortisone, d'autres médicaments mais j'ai l'impression d'un cocktail molotov. Elle a essayé plusieurs centres mais sans succès c'était pire, aucun n'a été capable de l'en sortir. Que peut on faire pour l'aider à reprendre ces esprits et sa vie en main normalement ?
15/11/2012
Femme, 32 ans
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Problèmes de dos

Satisfaction sur
5
4
3
1

11/11/2012
Femme, 60 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Douleur nerveuse

Satisfaction sur
5
5
5
5
moi j'ai pris du rivotril pendant des années ça me calmé mes douleurs j'ai du réduire celui- ci maintenant je n'en prend plus mais problémes mais douleurs sont revenues et le docteur ne peut plus le délivrer lui meme c vrai qu'il calme bien
07/11/2012
Homme, 50 ans
Satisfaction générale 1

Rivotril (clonazépam)
Dépression

Satisfaction sur
5
3
1
5
C'est une honte Le Rivotril est super super efficace ça c'est vrai !!!! Mais c'est une véritable drogue, un opiacée!!! Les docteurs ou psychiatres ne devraient prescrire ce médicament que dans des cas très rares. Sinon, si vous essayez de vous en passer c'est comme l'héroïne!!!! Diminuer petit à petit, petit à petit, c'est très dur.
26/10/2012
Homme, 45 ans
Satisfaction générale 3

Rivotril (clonazépam)
Pas dans la liste

Satisfaction sur
5
3
3
5
Prescrit par un spécialiste de la douleur il y a une dizaine d'années pour des douleurs cervicales et nerveuses sans doute. Douleur essentiellement la nuit. Pris en association avec 2 Efferlagan 500 mg au coucher et 2 en cas de réveil la nuit. L'advil et autres Ibuprofènes ou ketoprofènes mal supportés par l'estomac et devenus inefficaces. Le médecin connaissait le r...lire la suiteisque d'accoutumance mais disait que certaines personnes prennent un médicament toute leur vie... Et puis il y a eu l'arrêt du médicament (d'abord l'arrêt de la prescription sans ordonnance sécurisée, puis par un "simple" généraliste, puis...). J'ai arrêté après plusieurs tentatives et "rechutes". Difficile d'attribuer tout à un médicament, il peut y avoir d'autres paramètres... Je ne me souviens plus de la période intermédiaire, mais maintenant je ne dors plus mais je ne fais pas le lien avec l'arrêt qui a plusieurs mois. Un somnifère (noctamide) a l'air de marcher (il me faut le prendre avec un peu d'avance). De crainte d'une nouvelle accoutumance je retarde la prise et ne dors qu'après m'être résigné à le prendre vers 2 heure du matin... Je suis tendu. J'ai pris du valium, insuffisant pour dormir mais calmant sur le moment et du lexomyl, plus efficace parfois (1 au coucher).
19/10/2012
Homme, 50 ans
Satisfaction générale 4

Rivotril (clonazépam)
Crampes jambes

Satisfaction sur
4
4
4
4
une moyenne à bonne nuit de repos. avant j ávais toujours une crampe dans la cuisse qui ne voulait pas partir. comme effet secondaire parfois trop tard pour arriver aux toilettes la nuit. est-ce un effet secondaire ou autre chose...
14/10/2012
Femme, 63 ans
Satisfaction générale 3

Rivotril (clonazépam)
Épilepsie

Satisfaction sur
2
5
3
4
Sommeil très lourd et réveil difficile....
13/10/2012
Homme, 30 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
TDA

Satisfaction sur
4
5
5
5
conseil important pour ceux qui prennent rivotril avant de dormir ! prenez le 5 mn avant de vous coucher et pas 2 h avant. cela donne un effet addictif et ainsi il disparait ou diminue. parfois je ne prends pas les 2 x 0,5 mg si par exemple je sors. j'ai une maladie musculaire qui fait que les muscle de ma nuque sont toujours tendus donc donne chaque jour une intense migr...lire la suiteaine. ce médicament avec une combinaison de plus de sport de la bonne manière et environ une fois par mois un joint fait ce que 3 x par semaine de la kiné et/ou 3 x par semaine un psy et toutes sortes de lourds remèdes n'ont rien fait. (dans mon cas)
11/10/2012
Femme, 47 ans
Satisfaction générale 5

Rivotril (clonazépam)
Insomnie

Satisfaction sur
5
3
4
5
j avale rivotril depuis 1995. je le prends pour des sifflements d'oreilles. au début, je ne savais pas quoi faire, j'étais sensible au bruit et il y avait beaucoup de bruit dans ma tête, je ne voulais pas continuer ainsi. d'abord j'ai pris 2 x 0.5 mg par jour et maintenant je suis à 1,5 mg par jour. c'est un peu plus calme dans ma tête et je peux ainsi profiter de nouveau ...lire la suitede la vie. et j'accepte les petits effets secondaires.
Désirez-vous consulter plus d’avis ou bien obtenir une analyse de toutes les expériences? Prenez alors contact avec nous pour découvrir toutes les possibilités d'analyses' anonymisées.
contact
Page 1 sur 1

Médicaments avec le plus grand nombre d'avis

Mirena (1210) - Contraception - autre
Tramadol (535) - Douleurs - morphine
Champix (503) - Toxicomanie
Simvastatine (450) - Cholestérol
Paroxetine (426) - Dépression - antidépresseurs IRS
Effexor (412) - Dépression - antidépresseurs autre
Lyrica (341) - Epilepsie
Amoxicilline (288) - Antibiotiques - pénicillines à large spectre
Citalopram (278) - Dépression - antidépresseurs IRS
Crestor (263) - Cholestérol
Sertraline (261) - Dépression - antidépresseurs IRS
Tahor (244) - Cholestérol
Tamoxifene (219) - Cancer - hormones et antihormones
Lexapro (218) - Dépression - antidépresseurs IRS
Metformine (218) - Diabètes - médicaments oraux
Victoza (209) - Diabètes - médicaments oraux
Cymbalta (206) - Dépression - antidépresseurs autre
Concerta (179) - ADHD - psychostimulants
Deroxat (174) - Dépression - antidépresseurs IRS
Valdoxan (166) - Dépression - antidépresseurs autre